Partager


L’équipe malienne est essentiellement constituée de joueurs
évoluant dans les grands championnats européens

Après leur belle entame de compétition, un fait plutôt rare pour notre football, les Aigles vont devoir remettre au goût de la rencontre de demain leur bonne humeur collective, leur efficacité et surtout leur opiniâtreté retrouvée.

Toutefois, la partie n’est pas gagnée d’avance car les Soudanais ont une obligation de rachat devant leur public, après leur défaite contre le Congo lors de la deuxième journée (0-1 à Brazzaville). Le néo-catalan Seydoublen Keïta et ses camarades savent désormais à quoi s’en tenir après les deux premières journées d’embellie. En réalisant deux victoires d’affilée, ils ont placé la barre à une hauteur qu’il faut vaille que vaille honorer contre les Faucons de Jediane.

On se rappelle qu’en trois sorties lors de la CAN ghanéenne, les Faucons avaient encaissé près d’une dizaine de buts sans en rendre.  » Nous n’avions aucune prétention de gagner la coupe. Nous sommes venus avec des ambitions très mesurées.

Nous avons effectué un parcours élogieux lors des éliminatoires en terminant à la tête de notre groupe devant les mondialistes tunisiens, maintenant, il fallait venir apprendre les nouvelles donnes de la CAN. malgré nos six participations, le Soudan n’était pas parvenu à une phase finale depuis 1976. Donc cela fait 30 ans.

L’objectif était de venir mesurer la différence de niveau entre notre football et celui des ténors du continent. Le fossé est grand, il va falloir combler très vite d’ici le démarrage des éliminatoires CAN-Mondial 2010.

Nous avons pris goût à la CAN et plus question de lâcher. S’il y a une équipe qui attirait toutes mes attentions au Ghana, c’est bien celle du Mali, qui est l’une de nos adversaires pour les éliminatoires », avait alors affirmé le sélectionneur soudanais, Mohamed Abdallah, ancien international, vainqueur de la CAN en 1970.

La rencontre de demain s’annonce donc comme un test grandeur nature pour les Soudanais. L’équipe malienne est essentiellement constituée de joueurs évoluant dans les grands championnats européens, tandis que la sélection soudanaise est exclusivement composée de joueurs locaux issus des deux grands clubs du pays que sont Elmeriekh et Al-haly.

Le sélectionneur soudanais a t-il disposé du temps nécessaire pour donner un visage conquérant à son groupe ? Quoiqu’il en soit, les Aigles doivent s’attendre à affronter des Faucons survoltés, pleins d’envie et très généreux dans l’effort qui ne feront aucune concession aux nôtres.

Les Maghoub Abdalla, Eltayeb Mosa, Jastein Lato,Ahmed Jibril, Mustafa Karar, Damar Kuku et autres espèrent figurer désormais parmi les convives du banquet continental. Avec un jeu fondé d’abord sur la solidarité et l’opiniâtreté, les Faucons de Jediane disposent d’arguments pour compliquer les choses à n’importe qu’elle équipe à ce niveau de compétition.

Mais le technicien nigérian Stephen Keshi et ses hommes ne sont pas nés de la dernière pluie. Djila et ses coéquipiers disposent eux aussi d’arguments convaincants pour confirmer leur belle prestation des deux précédentes journées. Pour espérer faire un résultat positif à Khartoum, les Aigles doivent être costauds surtout sur le plan physique et mental et faire prévaloir leur potentialité technique.

Aussi bien contre le Congo que face au Tchad, les joueurs de Keshi ont déroulé un football attrayant et efficace qui incite à l’optimisme pour le match de demain. Mais le point fort des Aigles, version Keshi réside sans doute dans l’expérience des cadres de l’équipe et l’envie de chacun à se mettre au service du collectif.

Les ténors Cédric Kanté et Police en défense, le capitaine Djila, Soumaila Coulibaly, Seydou Keita et Frédéric Oumar Kanouté sont devenus de véritables chefs d’orchestre de l’équipe, capables de récupérer moult ballons dans les pieds adverses, mais aussi de donner le tempo du jeu offensif.

Dans les deux couloirs, les Aigles peuvent compter sur les montées des deux arrières latéraux, Adama Tamboura et Drissa Diakité. C’est donc la tête pleine d’ambitions que les Aigles vont quitter ce matin Addis-Abeba où ils ont peaufiné leur préparation pendant quelques jours, pour se rendre à Khartoum.


Samedi 14 juin au Stadium El Merriekh
17h : Soudan-Mali
Arbitres : Abdel Fatah Essam El Deen assisté de Abou Elela Ahmed Saïd et Degaish Ayman (Égypte).
Commissaire : El Jaafri Jamal Saleh (Libye).


VOUS POURREZ SUIVRE LE MATCH EN DIRECT SUR LA CHAINE 2 SUR MALIWEB A 17H.

M. N. TRAORÉ

L’Essor

du 13 Juin 2008