Partager

« Pour l’instant, je me concentre sur le Chan. Je penserai aux éliminatoires Can/Mondial-2010 le moment venu. Justement, l’adversaire qu’est le Mali sera de qualité en juin prochain avec le déplacement du Ghana. C’est une bonne équipe qui a réussi à revenir dans le gotha du football africain après des années de flottement. Ils ont une très bonne organisation. Ça va être un match difficile ».

Pour la rencontre du 20 juin, Rajevac dira qu’il serait trop tôt de se prononcer mais, prévoit-il, « ce sera une belle bataille ». Il est revenu sur la qualification du Ghana au Chan. « Cette qualification contre le Nigeria a été un vrai soulagement pour le peuple ghanéen qui ne retenait que le fait de s’être qualifié », souligne-t-il.

A l’en croire, peu importe son parcours au Chan, désormais il peut se tourner vers les éliminatoires combinées Can/Mondial-2010 avec sérénité, où au Mali, dit-il, « un match important nous attend ». Par ailleurs, le Serbe a une forte admiration pour l’entraîneur des Aigles, Stephen Keshi.

Pour Rajevac, « Stephen Keshi, c’est la grande classe. C’est une grande personnalité. En tant que joueur, je le classe au rang de Beckenbauer. Et comme entraîneur, il n’a pas changé. Il a fait beaucoup de bien au Togo et maintenant au Mali », déclare-t-il.

Comme quoi entre hommes marquants l’histoire du football africain d’une époque différente, le respect est toujours de mise.
Boubacar Diakité Sarr

(envoyé spécial)

05 mars 2009