Partager

Les poulains de Djibril Dramé, après un stage d’acclimatation fructueux et pleins d’enseignements à Bujumbura, défendront les couleurs du Mali à Kigali (Rwanda) dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations juniors de football. La compétition donnera son coup d’envoi dimanche. Le Mali ouvre le bal à 13 h 30 GMT face au pays organisateur, le Rwanda.

Avant de s’envoler pour Kigali, les protégés de Djibril Dramé ont livré trois matches amicaux au Burundi. Ils ont remporté le premier test par 2-1 contre l’Athletic du Burundi. Leur seconde sortie s’est soldée par un nul de 1-1 contre le Vitalo Club. La 3e et dernière rencontre préparatoire des Aiglons, disputée mardi, s’est soldée par une victoire (3-0) contre l’Aigle Noire. Ces trois formations évoluent en première division burundaise.

Boubacar Sissoko, Ibrahim Bosso Mounkoro et autres, Samba Sow ne savent pas grand-chose de l’équipe rwandaise. Toutefois, ils entendent faire une belle entrée dans cette compétition. « Nous en sommes très conscients. Le Rwanda est chez lui et à une belle équipe. Mais nous saurons comment faire pour ne pas chuter d’entrée », confiait le capitaine des Aiglons à l’issue du stage. Ensuite, ce sera le tour du Ghana et du Cameroun. Des adversaires bien connus des Maliens.

Mais déjà dimanche, Boubacar Sissoko et ses coéquipiers qui rêvent du trophée n’entendent pas se laisser impressionner. Au moment de quitter le Burundi, l’entraîneur Djibril Dramé et les 18 Aiglons ont juré de tout donner pour se qualifier pour la prochaine Coupe du monde junior que l’Egypte va abriter. « Nous ferons tout pour un podium au Rwanda», a promis Djibril Dramé, l’entraîneur des Aiglons au moment de quitter le Burundi. Il reste confiant et serein.


« Mundialito » en ligne de mire

Les adversaires du Mali au premier tour de la Can Juniors sont : le Rwanda, pays organisateur, le Ghana et surtout le Cameroun. Les deux derniers, déjà vainqueurs de l’épreuve par le passé, sont des pays où le football des jeunes est pris très au sérieux, d’où la tâche qui s’annonce plutôt difficile pour Boubacar Sissoko et ses camarades.

Les Aiglons ont terminé la phase de qualification sans défaite. La cuvée 2009 a démontré pendant cette phase qu’elle avait des ressources, allant chaque fois gagner à l’extérieur. Le stage burundais, à coup sûr, a permis au coach Dramé et ses joueurs de combler les lacunes de l’équipe. Les matchs amicaux ont certainement permis de voir les joueurs à l’épreuve avant la chaude explication du dimanche.

Une rencontre qui permettra aux nôtres de prendre le pouls de l’épreuve et d’évaluer leurs capacités dans cette compétition. De toute façon, on pense réussir cette campagne. Et une victoire d’entrée leur donnera une visibilité plus claire pour la suite de la compétition.

Depuis 2003 au Burkina, le Mali n’avait plus goûté aux délices d’un podium en Coupe d’Afrique des nations juniors. Gageons que cette année soit la bonne surtout qu’au bout il y a la Coupe du monde junior en Egypte.


Boubacar Diakité Sarr

16 Janvier 2009