Partager

« Nous avons beaucoup de chance de remporter le trophée « a dit M. Baidy Diatigui Diarra, DNT de la FMBB

Le 16ème championnat d’Afrique des nations de basketball des moins de 18 ans a ouvert ses portes dans la capitale Egyptienne le vendredi 17 octobre dernier. Pour cette 16ème édition de la CAN Junior de basketball masculin, 12 pays se sont qualifiés entre autres l’Algérie, l’Angola, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, l’Egypte (pays organisateur), le Kenya, le Mali, le Maroc, le Mozambique, le Nigeria et le Sénégal.

Basé en Alexandrie dans la poule A en compagnie de l’Egypte, du Sénégal, de la Centrafrique, du Maroc et du Mozambique, notre pays a démarré cette phase finale en fanfare.

Trois sorties, trois victoires

En effet, en tant que finaliste malheureux de la précédente édition en Afrique du Sud où le Nigeria s’est emparé du trophée, le Mali ne s’est pas posé beaucoup de questions en rencontrant le Mozambique (91-39).

A leur seconde sortie, le Mali a étrié le Sénégal 56-42. Face au Maroc pour la troisième fois, le filleuls de Zoumana Coulibaly l’ont remporté 62-51. Trois sorties, trois victoires.

Ces prestations mettent en exergue l’intention de Ibrahim Niambélé et vont dans le sens des prévisions du Directeur Technique National de la Fédération Malienne de Basketball, M. Baidy Diatigui Diarra.


Beidy Diatigui Diarra

Par rapport à la sélection de ces différentes équipes nationales qui nous donnent tant de satisfaction, le DNT de la FMBB M. Baidy Diatigui Diarra nous dira : “Je suis très conscient de l’enjeu de ces compétitions et ce qu’il pourra rapporter à notre pays. C’est pourquoi, aucune place n’est admise d’avance que l’on soit professionnel ou local. Nous vous invitons tous au même pied d’égalité et vous allez vous mesurer pendant la période de préparation. C’est à l’issue de ces préparations que l’équipe type est sélectionnée.

Aussi, l’un de mes objectifs prioritaires par rapport à mes choix, c’est de faire évoluer et de respecter les tranches d’âges réelles aux différentes compétitions de catégorie, cela nous permettra d’avoir des athlètes mûrs et riches en expériences dans les années qui viennent”.

Parlant des magouilles qui circulent autour des sélections des joueurs dans certaines disciplines collectives, le DNT précise : “Je ne dis pas que ça n’existe pas, mais je n’ai jamais rencontré de tel cas et je pourrai dire qu’en basketball au niveau des équipes nationales, il est rare”.

Quelques jours seulement après le sacre des dames à Tunis les garçons (juniors) se sont envolés pour l’Egypte pour la CAN des moins de 18 ans. “J’ai beaucoup de confiance en cette équipe et je suis sûr qu’elle peut remporter la coupe, car la sélection a été très minitueuse par rapport au choix des athlètes. Sans nul doute, nous avons les meilleurs joueurs qui puissent exister au Mali dans les différents postes dans l’équipe”, a dit le DNT.


Moussa KONDO (Stagiaire)

21 Octobre 2008