Partager

« Quatre victoires en quatre sorties : impériales Aigles ! » ! C’est le titre d’un article publié hier mercredi sur le site de Le Soleil, le quotidien national du Sénégal. C’est que Hamchétou Maïga et ses coéquipières continuent à séduire les observateurs au 20e Championnat d’Afrique de basket féminin qui se dispute actuellement à Dakar et à Thiès (Sénégal).

Les Aigles basketteuses ont gagné toutes leurs quatre matches avec à la clé, un jeu qui a séduit tout Marius Ndiaye. Selon des confrères sénégalais, « les Maliennes, sous la houlette de leur ailière, l’ancienne Duchesse Hamchétou Maïga, ont plané sur la poule A ».

Avec un effectif bien mixé entre expatriées et joueuses locales (6 expatriées et autant de locales) et un savant dosage entre jeunesse et expérience (8 des 12 joueuses ont entre 18 et 19 ans), l’équipe malienne passe pour être un sérieux prétendant au titre de champion d’Afrique.

Une ambition déjà affichée par la capitaine de l’équipe nationale féminine de basket, Hamchétou Maïga , au début du tournoi. « Notre ambition a été toujours de remporter la coupe. On n’y arrivait pas. Mais, cette année, nous sommes décidées » , avait-elle averti ses adversaires directes au titre, notamment les Sénégalaises et les Nigérianes.

Pour atteindre cet objectif, le Mali peut non seulement s’appuyer sur un chatoyant jeu extérieur et intérieur très dense, mais aussi sur de grandes tailles et des joueuses très adroites sur les paniers et primées à l’image de l’arrière Kadiatou Kanouté .

L’entraîneur des Aigles, Ruis Jose , peut ainsi compter sur l’énorme potentiel de sa meneuse, Fatoumata Bagayoko , qui se trouve aussi être une bonne « shooteuse » très à l’aise dans la zone des trois points.

Après une 4e victoire sur le Mozambique mardi dernier, nos représentantes devaient affronter hier les Sénégalaises dans une rencontre qui doit déterminer la première place du groupe A basé à Dakar.

« Cette 5e journée marquant la fin des rencontres de groupes du 20e Championnat d’Afrique des nations de basket féminin était cochée de longue date comme devant déterminer qui du Sénégal ou du Mali terminerait en tête de la poule A domiciliée au Stadium Marius Ndiaye de Dakar » , écrit un confrère de Le Soleil.

Un juste pronostic ! Sauf peut-être que les Aigles se sont révélées dans le rôle qu’on avait attribué aux Lionnes de la Terranga avant même le premier « entre-deux » . Pour le moment, de l’avis de tous les observateurs, l’équipe malienne a été « la plus homogène et la plus performante » au point de complexer leurs hôtes, les Lionnes.

« C’est vrai que Maliennes et Sénégalaises ont jusqu’ici enlevé toutes leurs rencontres, mais Hamchétou Maïga et ses partenaires se sont montrées bien plus tranchantes qu’ Anta Sy et ses sœurs » , continue notre confrère sénégalais.

Toutefois, les Maliennes se sont montrées moins fringantes depuis deux sorties, alors que leurs rivales donnent l’impression de s’être quelque peu bonifiées, « montrant un caractère trempé contre le Mozambique ».

Le Mali-Sénégal d’hier soir devait donc être bien chaud et le vainqueur terminera en tête du Groupe A. Il pourra ainsi recevoir, vendredi à midi, le qualifié le moins performant de la poule B, basée au Stadium Lat Dior Diop de Thiès. Il s’agit probablement de la R. D. Congo.

Moussa Bolly

27 septembre 2007.