Partager


Victorieuse d’entrée de la Tunisie (93-49), le Mali a confirmé sa performance face à Madagascar, pulvérisé par 108-47. Nos représentantes devaient affronter la Côte d’Ivoire hier avant de se reposer aujourd’hui.

Le 20e Championnat d’Afrique des nations de basket féminin a donné son coup d’envoi jeudi dernier au stade Marius Ndiaye de Dakar (Sénégal). Pour la présente édition, il y a deux poules. Le groupe A, basé à Dakar, est composé du pays hôte, le Sénégal, du Mali, de la Tunisie, de Madagascar, du Mozambique et de la Côte d’Ivoire. Le groupe B, basé à Thiès (70 km de Dakar), comprend le Nigeria (le tenant du titre), l’Angola, le Cameroun, le Cap-Vert, le Kenya et la R. D. Congo.

Le Mali a réussi son entrée dans cette compétition puisque les filles de José Ruiz ont battu, lors de leur sortie inaugurale, la Tunisie (93-49). Une brillante prestation qui fait que notre équipe nationale est considérée par la presse sénégalaise comme l’une des favorites de la compétition.

« Il faut compter avec le Mali » , « Le Mali, une équipe à prendre au sérieux » … Ce sont là quelques titres de certains quotidiens de la place. Et Hamchétou Maïga et ses partenaires ont confirmé les propos des confrères lors de la 2e journée en pulvérisant Madagascar sur le score sans appel de 108-47.

Pour revenir à la journée inaugurale, dans le groupe A, l’équipe du Sénégal, championne des derniers Jeux africains d’Alger et composée d’anciennes comme Anta Sy ou Adama Diakhaté, s’est imposée à la Côte d’Ivoire (62-37). Tout comme le Mozambique l’a emporté face à Madagascar (83-49).

Dans le groupe B, le Nigeria s’est imposé face au Cameroun (61-35) tandis que le Kenya s’est incliné devant l’Angola (62-44). Pas de problème non plus pour la RDC qui a terminé en roue libre face au Cap-Vert, battu 84-42.

La 2e journée a été marquée par la défaite surprise des Lady Tigers du Nigeria face à l’Angola, qui s’est imposé 54-42. Le Cameroun, qui a bénéficié des renforts de 8 expatriées venues des USA la veille du match, a gagné face à la RDC avec un panier de différence 54-52.

Pour rappel Djénè Diawara, avec 18 points pour le compte de la première journée, et Fatoumata Bagayoko, lors de la seconde avec 17 points dont 15 points dans la zone des 3 points, sont les meilleures marqueuses. Sans oublier Nagnouma Coulibaly qui continue de marquer des points dans les rebonds défensifs et offensifs.

Après la pause d’aujourd’hui la compétition reprendra avec un certain Mozambique-Mali.

Boubacar Diakité Sarr

24 septembre 2007.