Partager

Le Mali a battu le Soudan du Sud (1-3) dans le temps additionnel du deuxième match des éliminatoires de la CAN, Côte d’ivoire 2023. Les Aigles ont pourtant mal débuté la rencontre en encaissant un but sur coup franc à la 30è minute.

Surfant sur une victoire éclatante (4-0), le coach du Mali Éric Sékou Chelle réduit le même système de jeu avec seulement de changement dans le onze titulaire.  L’attaquant Kalifa Coulibaly remplaçant Ibrahima Koné et le milieu Amadou Haïdara entrant à la place d’Aliou Dieng.

Les combinaisons étaient moins fluides sur le terrain synthétique du stade St. Mary’s de Kitende à Kampala (Ouganda) pour les hommes d’Éric Sékou Chelle. À la mi-temps, les Aigles sont menés à la surprise générale. 

En seconde, les intentions sont meilleures. Le virevoltant ailier Nènè Dorgeles remplace Yves Bissouma sur le côté droit. Les Aigles poussent et finissent par égaliser grâce à Mohamed Camara à la 58è minute, à la suite d’une combinaison qui permet de percer l’axe de la défense sud soudanaise. 

Les Aigles continuent sur la même dynamique multipliant les occasions grâce aux entrées de Moussa Djénépo et Ibrahima Koné. L’attaquant sera exclu après une faute sur un défenseur sud-soudanais.  Réduits à 10, les Aigles parviennent à inscrire deux buts dans le temps additionnel. 

D’abord, Sékou Koïta (90è min +3) de la tête après une série de passes avec Moussa Djénépo. Ensuite par l’intermédiaire de milieu de terrain Aliou Dieng (90è min +5) sur une frappe placée après une passe en retrait de Nènè Dorgeles. 

Les Aigles se sauvent de justesse d’un match piège grace aux entrants et au coaching gagnant du sélectionneur. 

Source: L’Essor