Partager

Arrivé le jeudi 19 mai à Bamako, le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale n’a pas perdu de temps. Dès le lendemain, il a animé sa première conférence de presse et dévoilé le nom des 25 joueurs retenus pour les deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2023 face, respectivement au Congo au stade du 26 Mars et au Soudan du Sud à Kampala

24h seulement après son arrivée à Bamako, le nouveau sélectionneur des Aigles, Erick Sékou Chelle a dévoilé la liste des joueurs retenus pour les matches Mali-Congo et Soudan du Sud-Mali comptant pour les deux premières journées des éliminatoires de la CAN, Côte d’Ivoire 2023.

C’était lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée, le vendredi 20 mai dans un hôtel de la place. On notait la, présence à la rencontre du 1er vice-président de la Fédération malienne de football (Femafoot), Kassoum Coulibaly ‘’Yambox’’.

Au total, 25 joueurs ont été sélectionnés par l’ancien international pour affronter les Diables Rouges du Congo (surnom de la sélection congolaise, ndlr) le samedi 4 juin au stade du 26 Mars et les Tigres du Soudan du Sud, le 9 juin dans un match délocalisé à Kampala en Ouganda et non au Caire, comme nous l’avons écrit dans une précédente édition.

Parmi ces 25 joueurs sélectionnés, 20 ont disputé les deux dernières rencontres des Aigles contre la Tunisie lors des barrages de la Coupe du monde, Zone Afrique.
Il s’agit des gardiens de but Djigui Diarra (Young Africans, Tanzanie), Ibrahim Bosso Mounkoro (TP Mazembé, RD Congo), Ismaël Diarra Diawara (Malmö, Suède), des défenseurs Hamari Traoré (Rennes, France), Mamadou Danté (Strum Graz, Autriche), Mamadou Fofana (Amiens, France), Boubacar Kiki Kouyaté (Metz, France), Moussa Sissako (Standard Liège, Belgique), Massadio Haïdara (RC Lens France), Almamy Touré (Franckfork, Allemagne), des milieux de terrain Diadié Samassékou (Hoffenheim, Allemagne), Amadou Haïdara (RB Leipzig, Allemagne), Mohamed Camara (Red Bull Salzburg, Autriche), Aliou Dieng (Al Ahly, Egypte), Lassana Coulibaly (Salernitana, Italie), Yves Bissouma (Brighton, Angleterre) et des  attaquants Moussa Djénépo (Southampton, Angleterre), Adama Traoré (Shérif Tiraspol, Moldavie), Ibrahima Koné (FC Lorient), Abdoulaye Diaby (AL Jazira, Abu Dhabi). Les cinq nouveaux éléments ont pour nom le défenseur Falaye Sacko (Saint Etienne, France) et les attaquants El Bilal Touré (Reims, France), Kalifa Coulibaly (FC Nantes, France), Hamidou Sinayoko Sinayoko (Djoliba, Mali) et Sékou Koïta (Red Bull Salzburg, Autriche).

Les grands absents sont les milieux de terrain d’Everton (Angleterre), Abdoulaye Doucouré et de Lens (France), Cheick Doucouré. «J’ai eu Abdoulaye Doucouré, il joue depuis trois mois sous l’injonction, il n’est pas à 100%. Je n’ai pas voulu prendre de risque avec lui. Quant à Cheick Doucouré, il m’a fait savoir qu’il est en réflexion par rapport à son avenir», a expliqué Erick Sékou Chelle avant d’évoquer le sujet principal de la rencontre, à savoir les éliminatoires de la CAN 2023, notamment la poule des Aigles. «C’est une poule qui n’est pas facile. ça fait très longtemps que le Mali n’a pas battu le Congo Brazzaville. La Gambie est une bonne équipe, qui a un jeu de transition anglophone. Quant au Soudan du Sud, il n’a rien à perdre et va jouer ses chances à fond.

Je respecte tous les trois pays, mais je suis serein et confiant pour la suite des événements», a dit Erick Sékou Chelle. Concernant la date du regroupement des joueurs, il est fixé au 30 mai, non pas à Kabala, fief de la sélection nationale, mais à l’hôtel de l’Amitié. L’autre changement concerne le site d’entraînement de l’équipe : la première partie de la préparation se fera au stade du 26 Mars et la deuxième, à Kabala. «Les Aigles s’entraîneront au stade du 26 Mars pendant deux à trois jours, le temps que le stade soit mis à la disposition de la CAF. Dès que ce sera fait, ils effectueront la suite des entraînements à Kabala, a précisé le premier vice-président de la femafoot, Kassoum Coulibaly «Yambox».

Le match Mali-Congo se dispute le samedi 4 juin au stade du 26 Mars et cinq jours plus tard (9 juin), la sélection nationale rendra visite au Soudan du Sud dans un match délocalisé à Kampala, en Ouganda. Pour mémoire, seuls les deux premiers des poules se qualifient pour la phase finale de la CAN qui se déroulera en 2023 en Côte d’Ivoire. La confrontation avec les Diables Rouges du Congo marquera le grand baptême du feu du nouveau sélectionneur Eric Sékou Chelle qui a été nommé à la tête des Aigles, le 10 mai dernier, en remplacement de Mohamed Magassouba qui a occupé le poste pendant cinq ans (2017-2022). 


LES 25 JOUEURS

Gardiens : Djigui Diarra (Young Africans, Tanzanie), Ibrahim Bosso Mounkoro (TP Mazembé, RD Congo), Ismaël Diarra Diawara (Malmö, Suède). Défenseurs : Hamari Traoré (Rennes, France), Falaye Sacko (Saint Etienne, France), Mamadou Danté (Strum Graz, Autriche), Mamadou Fofana (Amiens, France), Boubacar Kiki Kouyaté (Metz, France), Moussa Sissako (Standard Liège, Belgique), Massadio Haïdara (RC Lens France), Almamy Touré (Franckfork, Allemagne).

Milieux : Diadié Samassékou (Hoffenheim, Allemagne), Amadou Haïdara (RB Leipzig, Allemagne), Mohamed Camara (Red Bull Salzburg, Autriche), Aliou Dieng (Al Ahly, Egypte), Lassana Coulibaly (Salernitana, Italie), Yves Bissouma (Brighton, Angleterre).

Attaquants : Moussa Djénépo (Southampton, Angleterre), Adama Traoré (Shérif Tiraspol, Moldavie), Ibrahima Koné (FC Lorient), El Bilal Touré (Reims, France), Kalifa Coulibaly (FC Nantes, France), Hamidou Sinayoko Sinayoko (Djoliba, Mali), Abdoulaye Diaby (AL Jazira, Abu Dhabi), Sékou Koïta (Red Bull Salzburg, Autriche).

Source: L’Essor