Partager

Vainqueur 1-0 de la Tunisie, hier dans le choc au sommet du groupe F, la sélection nationale réalise une bonne opération et prend une sérieuse option sur la qualification pour les huitièmes de finale

Mohamed Magassouba et ses joueurs ont bien commencé la 33è édition de la CAN 2021. C’est le moins que l’on puisse dire après la victoire 1-0 de la sélection nationale contre la Tunisie, hier au compte de la première journée du groupe F. L’unique but de la rencontre a été marqué à la 48è minute sur penalty par Ibrahima Koné.

Cette victoire est d’autant plus importante pour le capitaine Hamari Traoré et ses partenaires, que la Tunisie fait partie des prétendants au trophée de cette 33è édition de la CAN, Cameroun 2021. Avec ce succès, les nôtres confirment également qu’ils savent négocier leurs premiers matches de CAN, puisqu’en 13 participations à la phase finale de la compétition, ils n’ont jamais perdu leur première sortie. Désormais, la sélection nationale affiche un bilan de 8 succès et 5 nuls en 13 matches. 

Hier face aux Aigles de Carthage, les joueurs du sélectionneur national Mohamed Magassouba se sont dans l’ensemble bien comportés, surtout en première période. Certes, l’équipe ne s’est pas créée d’occasions nettes en 45 minutes, mais elle a eu la maîtrise du jeu et n’a quasiment pas été inquiétée par les Tunisiens. Au retour des vestiaires, le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers poursuivront sur la même lancée, face à des Aigles de Carthage prudents et qui cherchaient à casser le rythme de la partie.

Fort heureusement, la sélection nationale a su éviter le piège de l’adversaire. Résultat : elle obtient un penalty dès la 48è minute, suite à une faute de main d’un défenseur tunisien dans la surface de réparation. Ibrahima Koné exécute la sentence et permet au Mali de mener 1-0 au tableau d’affichage. L’attaquant international inscrivait, ainsi, son 6è but en autant de matches sous le maillot des Aigles.

Menés au score, les Aigles de Carthage montrent un autre visage. Ils jouent plus haut et commencent à porter le danger dans la surface du gardien Ibrahim Bosso Mounkoro. L’arrière-garde résiste aux assauts adverses jusqu’à l’entame du dernier quart d’heure, avant de concéder un penalty sur une faute de main de Moussa Djénépo. Une occasion rêvée pour la Tunisie pour remettre les pendules à l’heure, sauf que dans sa cage, Ibrahim Bosso Mounkoro se montre intraitable face à Wabi Khazri (76è min). C’est le tournant du match pour le Mali. Malgré l’expulsion d’El Bilal Touré et l’arbitrage désastreux du Zambien Janny Sikazwe, les Aigles résistent jusqu’au bout et s’imposent sur la plus petite des marges.

«Notre stratégie a été simple, nous avons démystifié la rencontre. C’est un match que nous avons géré avec la plus grande patience possible et avec toutes les stratégies sur le plan technico tactique. L’occupation du terrain était rationnelle et il y a eu une exploitation judicieuse de nos temps de transition», a réagi Mohamed Magassouba après la rencontre. Le technicien malien est ensuite revenu sur l’arbitrage du Zambien Janny Sikazwe. «Quand on nous a dit de revenir reprendre le match, nous n’avons posé aucun problème. C’est l’équipe adverse qui a refusé de reprendre la partie. Du coup, l’arbitre central a sifflé la fin de la rencontre. C’est tant mieux pour nous», a confié Mohamed Magassouba.

Quant à son homologue tunisien, Mondher Kbaier, il a chargé l’arbitre zambien et annoncé qu’il déposera des plaintes contre lui. «ça me fait plus de 35 ans dans cette profession, mais je n’avais jamais vu ce genre de situation. Un arbitre qui siffle deux fois la fin de la rencontre en l’espace de cinq minutes, c’est incroyable. Après, il est venu nous demander de revenir sur la pelouse pour reprendre le match, mais la plupart des joueurs étaient déjà en train de prendre leur bain et nous avons refusé de retourner sur le terrain. Ces genres d’erreurs sont inadmissibles à ce niveau», a fustigé Mondher Kbaier.

élu Homme du match, le gardien de but des Aigles, Ibrahim Bosso Mounkoro a dédié son trophée à ses coéquipiers et à l’ensemble du peuple malien. «On avait à cœur de gagner ce premier match, l’équipe était très déterminée. Nous allons continuer sur la même lancée, prendre les rencontres les unes après les autres et tenter d’aller le plus loin possible», a dit le dernier rempart des Aigles.

Dans l’autre match de la poule, la Gambie a également gagné sur le même score face à la Mauritanie (1-0). Ainsi, les Aigles et les Scorpions (surnom de la sélection gambienne, ndlr) prennent la tête du classement à l’issue de la première journée, avec 3 points chacun, contre 0 pour la Tunisie et la Mauritanie. Lors de la deuxième journée, prévue dimanche, le Mali affrontera la Gambie, alors que la Tunisie sera face à la Mauritanie.

Envoyés spéciaux

Boubacar THIERO

Oumar DIOP

Mercredi 12 janvier au stade de Limbé

Tunisie-Mali : 0-1.

But d’Ibrahima Koné (48è min, s.p.)

Expulsion d’El Bilal Touré du Mali (87è min).

Arbitrage du Zambien Janny Sikazwe, assisté du Ghanéen Issa Yaya et du Djiboutien Liban Abdourazak Ahmed.

Tunisie : Bechir Ben Saïd, Bilel Ifa (Omar Rekik), Montassar Omar Talbi, Dylan Daniel Mahmoud Bronn, Wahbi Khazri (cap), Ali Maal Oul, Hannibal Mejbri (Saïf Eddine Khaoui, 45è min), Elyes Joris Skhiri, Hamza Mathlouthi, Naim Sliti, Aissa Bilal Laidouni (Anis BenSlimane, 66è min).

Entraîneur : Mondher Kbaier.

Mali : Ibrahim Bosso Mounkoro, Hamari Traoré (cap), Amadou Haïdara (Lassana Coulibaly, 80è min), Boubacar Kiki Kouyaté, Massadio Haïdara, Diadié Samassékou, Adama Traoré (Moussa Doumbia, 72è min), Falaye Sacko, Ibrahima Koné (Kalifa Coulibaly, 72è min), Moussa Djénépo (El Bilal Touré, 80è min), Adama Traoré (Yves Bissouma, 59è min).
Sélectionneur : Mohamed Magassouba.

Source: L’Essor