Partager

Les deux pays se sont affrontés deux fois à ce niveau. Pour le moment, la balance penche en faveur des nôtres, avec un succès et un nul

Les Aigles affrontent cet après midi la Tunisie au stade de Limbé, au compte de la première journée de la phase de poules de la CAN. La rencontre promet un beau duel quand on sait que les deux équipes figurent actuellement dans le Top 10 du classement africain.

 La Tunisie occupe la 4è place, alors que le Mali est 9è du classement. De 1972 à cette année, les Aigles du Mali et les Aigles de Carthage se sont affrontés 11 fois : 6 victoires pour les Tunisiens, contre 4 pour les nôtres.

Mais dans l’histoire des phases finales de la CAN, le Mali n’a jamais perdu contre la Tunisie et la planète foot du pays se souvient encore du retentissant succès 2-0 de la bande de feu Mamadou Keïta «Capi» en ouverture de la CAN 1994 contre la sélection tunisienne (buts de Fernand Coulibaly et Modibo Sidibé).

En 2019 en Egypte, les deux «Aigles» étaient logés dans la même poule et leur confrontation s’est soldée par le nul (1-1). Par la suite, la sélection nationale a été éliminée en huitièmes de finale par la Côte d’Ivoire (1-0), au grand dam des supporters qui voyaient les protégés du sélectionneur Mohamed Magassouba atteindre au moins la finale de la CAN.

Comme en 2019, l’enjeu principal du duel de cet après-midi est la première place de la poule. La rencontre est donc importante pour les deux pays et on peut se risquer à dire que l’équipe qui sortira vainqueur du match, prendra une bonne option sur la qualification pour les huitièmes de finale.

Le sélectionneur Mohamed Magassouba et ses poulains sont conscients de l’enjeu de cette première sortie, même si le technicien malien estime que tous les matches sont importants. «Dans notre entendement, tous les matches sont importants et nous allons aborder les rencontres avec le même état d’esprit.  Nous n’avons peur de personne mais nous ne sous-estimons aucun adversaire. Nous allons prendre les matches les uns après les autres, l’équipe est prête à tous les sacrifices pour faire honneur au peuple malien», martèle Mohamed Magassouba.

 «Nous demandons au peuple malien de faire l’union sacrée autour de la sélection nationale, faire des bénédictions pour les jeunes et positiver, quelle que soit la situation. Je ne me lasserai jamais de le répéter, à cœur vaillant, rien n’est impossible», a ajouté Mohamed Magassouba.

Le capitaine Hamari Traoré abondera dans le même sens. «La Tunisie fait partie du Top 5 africain, c’est une grande nation de football. Le Mali a une jeune équipe mais la qualité est là et nous avons des ambitions. On va aborder cette rencontre avec beaucoup d’ambitions, c’est un match très important, nous devons être costauds pour espérer gagner», a insisté l’arrière-latéral des Aigles. Et de renchérir : «Le peuple malien doit compter sur son équipe nationale mais doit être humble.

Il faut d’abord passer la phase de poules et après, on verra. Il y aura des matches difficiles et des bons moments, on va se battre pour aller le plus loin possible». Pour Moussa Djénèpo, le premier match doit être négocié à tout prix pour éviter toute éventuelle pression pour la suite des événements. «Nous sommes conscients de l’enjeu de cette première rencontre. La Tunisie a une grande équipe, avec des joueurs expérimentés mais nous avons nos atouts, le mental de l’équipe est bon et nous sommes dans une bonne dynamique», appuie l’attaquant de Southampton.

Moussa Sissako lui, piaffe d’impatience de commencer la compétition. Le défenseur central du Standard Liège (Belgique) dispute sa première CAN et promet, si Mohamed Magassouba lui donne sa chance, de tout donner sur le terrain «et montrer de quoi je suis capable». «Je m’attends à une belle rencontre, la Tunisie a une belle équipe et il faut qu’on fasse un gros match pour espérer gagner.

Je suis pressé de jouer, en attendant, je demande au peuple malien de nous soutenir et porter l’équipe vers la victoire».

L’autre match de la poule mettra aux prises la Mauritanie et la Gambie. Les Mourabitounes mauritaniens participent à leur deuxième CAN, alors que les Scorpions gambiens effectuent leur grand baptême du feu dans la compétition. Dans le groupe E, la Guinée-équatoriale sera à l’épreuve de la Côte d’Ivoire.  

Envoyés spéciaux

Boubacar THIERO

Oumar DIOP

Aujourd’hui au stade de Limbé

13h : Tunisie-Mali

16h : Mauritanie-Gambie

à Douala

19h: Guinée -Equatoriale-Côte d’Ivoire

Source: L’Essor