Partager

Au Cameroun, le Mali va participer à la 12è Coupe d’Afrique des nations (CAN) de son histoire. Et jusque-là, la meilleure performance des Aigles reste une finale, disputée en 1972 … au Cameroun (défaite 2-3 contre les Diables rouges du Congo). Cinquante ans plus tard, la sélection nationale revient sur les terres des Lions indomptables avec l’ambition de faire mieux. La compétition donne son coup d’envoi ce dimanche pour s’achever le 6 février.

Comme lors de la dernière édition, qui s’était disputée en 2019 en égypte, 24 pays repartis en six poules de quatre équipes, sont en lice pour la conquête de la couronne continentale. Presque toutes les grandes nations du continent sont là, à commencer par le recordman du tournoi, l’égypte (7 titres), le Cameroun (5 titres), le Ghana (4 titres), le Nigeria (3 titres) et  la Côte d’Ivoire (2 titres), la tenante du titre et double championne d’Afrique, l’Algérie, le vice-champion d’Afrique, le Sénégal, pour ne citer que ces quelques nations. On peut citer d’autres pays comme la Tunisie, le Soudan, le Maroc, le Mali qui sont devenus des habitués des phases finales et qui nourrissent le rêve de se hisser sur le toit du continent au pays des Lions indomptables.

Le Mali est logé dans la poule F, en compagnie de la Tunisie, de la Mauritanie et de la Gambie, alors que l’hôte de la CAN, le Cameroun évoluera dans la poule A qui comprend également le Burkina Faso, le Cap-Vert et l’éthiopie. Dans la poule Bon retrouve le Sénégal, la Guinée, le Zimbabwe et le Malawi, tandis que la poule C est composée du Maroc, du Ghana, du Gabon et des Comores. La poule D met aux prises l’égypte, le Nigeria, le Soudan et la Guinée-Bissau, alors que l’Algérie, la Côte d’Ivoire, la Guinée-équatoriale et la Sierra Léone s’affrontent dans la poule E.

Pour les Aigles, la CAN débute le mercredi 12 janvier avec le duel contre la Tunisie, au stade de Limbé. Quatre jours plus tard (le dimanche 16 janvier), la sélection nationale effectuera sa deuxième sortie contre les Scorpions de la Gambie, avant de boucler la phase de poules, le jeudi 20 janvier contre les Mourabitounes de la Mauritanie. On remarque qu’en 2019 déjà, le Mali était logé dans la même poule que la Mauritanie et la Tunisie et les protégés du sélectionneur national Mohamed Magassouba s’étaient qualifiés sans frémir pour les huitièmes de finale, avant de tomber face à la Côte d’Ivoire. Cette année, le capitaine Hamari Traoré et ses partenaires ambitionnent de faire mieux que lors de la précédente édition et l’équipe semble avoir les armes pour atteindre cet objectif.

Avec les Aigles de Carthage (surnom de la sélection tunisienne, ndlr), les protégés de Mohamed Magassouba font figure de favoris de la poule et il est difficile d’imaginer la Mauritanie et la Gambie damer le pion à ces deux sélections. La Tunisie et le Mali ont terminé l’année 2021, respectivement aux 30è et 53è rangs du classement mondial FIFA (au niveau continental, Tunisiens et Maliens occupent, respectivement les 4è et 9è places du classement). Attention tout de même aux deux outsiders de la poule F, la Mauritanie et la Gambie. Les Aigles ont d’autant de raisons de se méfier de la Gambie qu’en 16 confrontations avec ce pays, ils ont perdu 6 fois et concédé 4 nuls. Cette remarque vaut aussi pour la Mauritanie que le Mali a affronté 29 fois, de 1972 à 2019, pour un bilan de 19 victoires, 6 nuls et 4 défaites. La dernière rencontre entre Maliens et Mauritaniens remonte au 24 juin 2019, lors de la CAN en égypte (large victoire 4-1 des joueurs de Mohamed Magassouba).

 STAGE EN ARABIE SAOUDITE-Le sélectionneur Mohamed Magassouba et ses joueurs ont effectué leur stage de préparation en deux temps. Le stage a débuté le 26 décembre au Centre d’entraînement pour sportifs d’élite Ousmane Traoré de Kabala, alors que la deuxième phase de la préparation s’est déroulée en Arabie saoudite (29 décembre 2021 au 7 janvier 2022). Dans le Royaume saoudien, le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers devaient livrer trois matches amicaux contre les éléphants de Côte d’Ivoire,  et les Flammes de Malawi, mais ces rencontres ont été annulées à cause de la crise sanitaire. Interrogé sur son objectif la veille de son départ du Mali, le sélectionneur national avait été on ne peut plus clair : «Je n’ai pas besoin que la fédération me donne un objectif.

Je suis un sélectionneur ambitieux et je vais au Cameroun avec un seul objectif en tête : le titre de champion d’Afrique», a martelé Mohamed Magassouba, qui compte une dizaine de rescapés de la dernière CAN dans son effectif. En 2019, l’équipe s’était arrêtée en huitième de finale, suite à sa défaite 1-0 contre la Côte d’Ivoire. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, le technicien Mohamed Magassouba et ses joueurs ont repris la bonne direction de marche, réalisant un parcours sans faute aux éliminatoires de la Coupe du monde, Qatar 2022.

 Cerise sur le gâteau, la sélection nationale n’a encaissé aucun but lors des éliminatoires du Mondial. La sélection nationale est donc dans une bonne dynamique et jugée à travers le parcours réalisé aux éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde, elle a une carte à jouer au Cameroun. Certes, le capitaine Hamari Traoré et ses coéquipiers ne font pas partie des favoris de la CAN, mais si les nôtres jouent à leur meilleur niveau comme ils le font depuis plusieurs mois, ils pourraient parfaitement bousculer la hiérarchie et, pourquoi pas, écrire une nouvelle page de l’histoire du football malien au pays des Lions indomptables.

Source: L’Essor