Partager

En match comptant pour la manche aller du 1er tour des éliminatoires de la 1ère édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) de football, une compétition réservée aux joueurs locaux, nos Aigles ont tenu en échec, dimanche à Dakar, leurs homologues du Sénégal (0-0).

En préparation depuis quelques semaines, les protégés de Cheick Oumar Koné avaient surtout à cœur de préserver toutes leurs chances avant le match retour de Bamako. A défaut donc d’une victoire, ils devaient tout faire pour ne pas se briser les ailes devant les Lions à Dakar. Pour ce faire, le coach a, en partie, renouvelé sa confiance à l’effectif qui avait remporté la Coupe Amilcar Cabral en décembre dernier en Guinée-Bissau.

Avec ce nul, l’on peut dire que les partenaires du gardien de but, Soumaïla Diakité, ont réalisé une bonne opération dans la perspective du match retour, prévu dans deux semaines ici Bamako.

Mais, dans les rangs des poulains de Cheick Oumar Koné, ce n’est pas la sérénité. Rien n’est encore gagné ! Ici à Bamako, ils devront mouiller les maillots à fond et, avec l’appui de leur public, ils parviendront à prendre le dessus sur les Lions de la Terranga du Sénégal.

Mais en fait, nos Aigles auraient pu mieux faire. Ils auraient même pu empocher les trois points, s’ils avaient bénéficié d’une bonne préparation. On sait que l’unique match de préparation qu’ils ont joué n’a été que celui livré contre les Etalons du Burkina-Faso. Le second match de préparation qui devait se jouer contre la Libye a été reporté à la dernière minute.

De ce fait, Cheick Oumar Koné n’a pas eu le temps et les moyens nécessaires pour dégourdir les jambes de ses poulains.

Du côté sénégalais, on déplore aussi le manque de préparation des Lions pour entamer cette nouvelle échéance de la Confédération Africaine de Football (CAF). Ce match était initialement prévu par la CAF pour se jouer, comme cela a été le cas, le 4 mai dernier. Mais auparavant, les responsables du football sénégalais voulaient que cette rencontre soit reportée au mois de juin prochain.

C’était pour permettre aux locaux sénégalais d’être en jambes, avec notamment l’espoir d’un démarrage du championnat national de football.

Pour ainsi dire, les deux équipes gardent encore leurs chances intactes, mais avec un léger avantage pour la nôtre qui évoluera sur ses propres installations.

Le vainqueur de Sénégal-Mali affrontera au second et dernier tour qualificatif le vainqueur de Guinée-Mauritanie, dont la manche aller, disputée samedi dernier à Nouakchott, s’est soldée par un partage des points (2-2). Quant à la première édition de la phase finale de cette CAN des locaux, elle se déroulera en Côte d’Ivoire, en 2009.


Bruno Loma

06 Mai 2008