Partager

Les Aigles sont logés dans le groupe du Nigeria comprenant également la Côte d’Ivoire et le Bénin. Ils ont une belle carte à jouer, à condition de bien négocier l’entrée face au Bénin, qui est une vieille connaissance.

Le tirage au sort de la 26ème Coupe d’Afrique des Nations, (Ghana du 20 Janvier au 10 Février 2008), a été effectué le vendredi dernier, à Accra au cours d’une cérémonie qui a enregistré la présence du chef de l’Etat ghanéen, John Kuffuor, et de très nombreuses personnalités du monde du football et des affaires.

Le Mali était représenté par une délégation conduite par Salif Kéita, le président de Mali Foot. Quatre poules de 4 équipes ont été constituées en tenant compte des règles préalablement établies et qui ont mis le Mali dans le 3ème chapeau en compagnie de l’Afrique du Sud ,de la Guinée et de la Zambie.

Le 1er chapeau était composé du Ghana, de l’Egypte, du Nigeria et de la Tunisie. Dans le 2ème chapeau, il y avait le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Maroc et le Sénégal. Et dans le 4ème chapeau, se retrouvaient l’Angola, le Bénin, la Zambie et le Soudan.

Le pays organisateur, le Ghana a plutôt bénéficié d’un tirage relativement favorable car, il aura à faire à la Guinée, la Zambie et le Maroc qui ne représentent pas de gros morceaux.

Si le Ghana parait avoir de réelles chances de se tirer d’affaire, les débats s’annoncent très serrés dans les autres groupes.

A commencer par le groupe B, logé à Sekondi qui est uniquement composé de pays membres de l’UFOA. En plus du Nigeria, tête de poule, on retrouve la Côte d’Ivoire, le Mali et le Bénin.

C’est dire que les choses seront très dures pour les protégés de Jean François Jodar qui devront batailler fort pour se tirer d’un groupe que certains qualifient de « groupe de la mort ».

Si les nôtres sont cités, parmi les favoris, il faudrait reconnaître que les Eléphants de Côte d’Ivoire sont annoncés comme les super favoris par la plupart des pronostiqueurs.

L’on ne perdra pas aussi de vue que le Nigeria demeure une grande nation de football même si les Super Eagles ne sont plus au mieux de leur forme.

On reconnaîtra aussi que Ivoiriens et Nigérians sont de redoutables compétiteurs en tenant compte de leur prestation d’ensemble et de leur effectif composé de professionnels évoluant dans de grands clubs européens.

Les Aigles maliens ont toujours su se sortir de situations difficiles.

Dans le groupe C basé à Kumasi, l’Egypte et le Cameroun devraient être menacés par une équipe Soudanaise en pleine confiance.

Si Egyptiens et Camerounais partent favori, la Zambie et le Soudan peuvent valablement jouer les troubles fêtes.

A Tamalé, dans le groupe D, la Tunisie sera sous forte pression. Le Sénégal, l’Afrique du Sud et l’Angola ont tous les moyens d’arracher un ticket pour les quarts de finale.

En prélude à ce tirage, le président de la CAF a conduit une mission d’inspection pour s’enquérir de l’état de préparation de la compétition à partir des sites Accra, Sekondi, Kumasi et Tamalé. Une réunion du Comité exécutif de la CAF s’est également tenue.

A l’occasion, les responsables du football africain ont statué sur les incidents survenus lors de la rencontre Togo-Mali du 12 octobre dernier.

Après avoir entendu le rapport du Commissaire du match le Nigérien Hima Souley, la CAF a suspendu le stade de Kégué( Lomé) à titre conservatoire de toute compétition organisée par la CAF.

Le dossier a été transmis à la commission de discipline qui l’étudiera profondément dans l’optique de prendre des décisions plus sérères.

Souleymane Diallo.

22 octobre 2007.