Partager

Le Candidat de l’URD à la présidentielle de 2012 a présenté, le lundi dernier au siège de DFA communication, sa vision et son staff de campagne à ses collaborateurs. Soumaïla Cissé s’est fait entourer par des cadres du parti et des hommes influents d’autres partis amis et de la société civile.

Pour coordonner l’ensemble des activités autour de lui, Soumaïla Cissé et le BEN de l’URD ont placé leur confiance en Ousmane Oumarou Sidibé, ancien ministre comme Coordinateur général de la campagne du candidat du parti. Ancien ministre et doté de beaucoup d’expérience dans la gestion des ressources humaines, Ousmane Oumarou Sidibé pourrait compter sur une panoplie de compétences à l’intérieur et à l’extérieur du parti afin d’atteindre l’objectif final qui est l’élection de Soumaïla Cissé à la magistrature suprême du Mali, le soir du 29 avril 2012.

C’est ainsi que le candidat a fait appel à des compétences nationales, mais aussi de la diaspora comme Malamine Koné, PDG d’AIRNESS, en tant conseiller spécial du président. A côté de lui, on retrouve deux autres conseillers spéciaux : le ministre du Travail et de la Fonction publique, Abdoul Wahab Berthé, et le constitutionnaliste, Pr Abdoulaye Diarra.

Pour impliquer le maximum de cadres du parti dans la campagne, Soumaïla Cissé a souhaité la création de groupes thématiques, des commissions de travail, des coordinateurs régionaux et des coordinateurs par cercle. Les responsables des groupes thématiques sont ceux qui défendront, chaque fois que cela est nécessaire, le projet de société du parti dans les forums et autres débats télévisés. C’est une façon de décentraliser les activités tout en responsabilisant les cadres du parti. Toute chose qui pourrait permettre au candidat de mieux s’organiser et se préparer à répondre aux attentes des populations.

En plus des conseillers spéciaux, le candidat est aussi entouré d’un comité d’orientation et de porte-paroles. Le comité d’orientation comprend entre autres Younoussi Touré, président du parti et les présidents des autres instances de l’URD notamment les présidents des mouvements des jeunes et des femmes, de la commission nationale d’arbitrage et de réconciliation.
Quant aux porte-paroles, ils sont au nombre de cinq. Il s’agit de Ousmane Oumarou Sidibé,

Me Demba Traoré, Oumar Hamadoun Dicko, Dr Madou Diallo, Mme Diallo Maïmouna Coulibaly. Les coordinateurs régionaux sont 9 cadres bien rodés dans l’organisation des élections. Parmi eux, il y a l’ancien directeur général des douanes du Mali, Baba Diawara, qui est le coordinateur de la région de Mopti et Lassana Koné, le secrétaire général de l’URD, coordinateur du District de Bamako.

On y retrouve dans l’équipe de campagne, plusieurs autres personnalités comme les ministres Salikou Sanogo et Amadou Cissé ; les députés Gouagnon Coulibaly et Mme Coulibaly Kadiatou Samaké. Des personnalités de partis alliés et de la société civile y figurent également dont l’ancien ministre du développement social, Djibril Tangara ; l’ancien ministre de l’Education, Younouss Hameye Dicko.
Des équipes ont été constituées et sillonneront avec ou sans le candidat, le pays lors de la campagne présidentielle. Il a été instruit aux commissions de travail de se mettre au boulot à partir du 1er mars 2012.

Y. Kéïta

L’Aube du 02 Mars 2012