Partager

Le candidat des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (FARE), Modibo Sidibé, est allé samedi à la rencontre des jeunes. La rencontre a eu lieu dans au CICB. Des jeunes venus de toutes les communes et de l’intérieur ont écouté et discuté avec l’ancien Premier ministre qui a saisi l’occasion pour présenter son programme pour la jeunesse s’il était élu. Un programme intitulé « Mali horizon 2030 ».

Ce document distribué à tous les participants considère la jeunesse malienne comme une opportunité (2 millions de jeunes, 2 millions d’opportunités). Il comporte le discours de Modibo Sidibé à la jeunesse et les 20 engagements qu’il entend mettre en œuvre s’il était élu.

Dans son discours, il a rappelé ses actions au sein des gouvernements et en tant que Premier ministre. Il a ainsi cité différentes réalisations et reconnu quelques insuccès, notamment dans le domaine de la lutte contre la corruption et le manque de confiance en nous-mêmes, en nos institutions.

Loin de présenter les jeunes comme une menace, il les considère comme des opportunités : « Deux millions de jeunes, c’est deux millions d’opportunités de création de richesse et d’emplois, deux millions de concitoyens pleins de créativités, d’appétit de la vie, d’ouverture à la modernité ». Les jeunes sont loin d’être des menaces, des « bombes à retardement » mais constituent « des promesses de vitalité pour notre Mali, des promesses de développement et d’avenir ».

Le candidat des FARE veut engager le pays dans une transition historique, institutionnelle et démocratique vers un État fort juste, intègre qui ne démissionne pas devant ses responsabilités. Pour lui, le pays a aussi besoin d’être dans une « transition économique, non pas vers la simple autosuffisance, mais pour faire de notre Mali une puissance régionale dans les domaines où il a des atouts encore mal exploités ». Nous devons également aller vers une transition culturelle et générationnelle.

Modibo Sidibé met les jeunes en garde contre les belles paroles, ce qui le conduit à écrire des engagements précis. « Et si je suis élu président de la République, pour que ces paroles ne restent pas lettres mortes, je prends l’engagement d’organiser périodiquement un forum comme celui-ci où nous pourrons dialoguer en direct et faire le point sur l’avancement du projet pour lequel le peuple aura voté ».

Modibo Sidibé s’engage à donner à la jeunesse les responsabilités qu’elle mérite dans la vie de la nation, à favoriser l’emploi des jeunes diplômés sans emploi, à élargir l’apprentissage et à favoriser l’ouverture de la jeunesse sur l’entreprenariat.

Il s’engage à promouvoir l’emploi des jeunes ruraux, à rationaliser et à redynamiser l’action publique en faveur de l’emploi des jeunes, à mettre en place un service civique, à instituer une journée nationale de la citoyenneté et à généraliser l’action à l’école. Ses autres engagements concernent l’amélioration de la qualité de l’école, le développement de l’enseignement professionnel, la généralisation de l’informatique, le relèvement de la compétence du corps professoral, la qualité pédagogique de l’enseignement pédagogique, entre autres.

A. LAM

Essor du 18 Juillet 2013