Partager

La présidente du conseil d’administration de l’Association Sasakawa pour l’Afrique (SAA), l’honorable Pr Ruth Oniang’O a visité mercredi des champs de sorgho, de maïs et de riz nerica dans la commune rurale de Nonssombougou (cercle de Kolokani).

En prélude à la tenue du conseil d’administration prévue en novembre prochain à Nairobi (qui abrite le bureau régional de SAA), la présidente de l’association, accompagnée du directeur national de SG2000 Mali, le Dr Abou Berthé, et de ses proches collaborateurs, de représentants de la direction régionale de l’agriculture de Koulikoro et d’encadreurs à la base, a visité les champs de céréales. Malgré la crise institutionnelle, sécuritaire et alimentaire sans précédent que traverse notre pays, l’ambassade des Pays Bas s’est employée à secourir des paysans en facilitant leur accès aux intrants agricoles (semences et engrais) pour la campagne en cours. Elle a ainsi financé un programme de promotion et de vulgarisation des semences et des engrais dans les zones d’intervention de SG2000 Mali.

C’est dans le cadre du suivi de cet appui que Mme Ruth Oninag’O a entrepris de visiter les champs et de s’entretenir avec les paysans. Elle s’est rendue dans les villages de Kodian Dar Salam et de Kodian situés à une soixantaine de kilomètres de Bamako sur la route de Kolokani, où elle a visité les champs de sorgho, maïs et de riz nerica entretenus par des femmes. Les paysans rencontrés ont apprécié l’appui matériel de SG2000 Mali. En plus des semences de sorgho, maïs et riz nerica et des engrais, ils ont aussi bénéficié de l’appui conseil de l’encadrement à la base pour la culture des céréales fournies. Ils ont cependant déploré que les semences et les engrais aient été livrés en retard par rapport au calendrier hivernal.

Ce retard se traduit par un aspect végétatif des champs dominé par la formation des épis et la tendance maturation. Les paysans gardent l’espoir que la pluviométrie sera au rendez-vous afin de permettre aux plantes de boucler complètement leur cycle végétatif.

L’Ong SG2000 Mali a cédé les semences et les engrais à moitié prix aux paysans. Ces derniers s’engagent à rembourser la somme due en nature à la récolte.

Bourama Diarra de Kodian Dar Salam a cultivé cette année un hectare de sorgho de la variété améliorée et un demi hectare de maïs Denbanyuman. Il espère récolter au moins 3 à 4 tonnes de maïs et au moins 2 tonnes de sorgho. Bourama Diarra, un autre paysan du village de Kodian, a semé un demi hectare de sorgho de la variété améliorée tandis que le groupement de femmes (55 membres) exploitait cette année un hectare de riz nerica aujourd’hui au stade d’épiaison.

Le directeur national de SG2000 Mali a expliqué que la mobilisation des fonds du programme a pris du retard. En effet, l’ambassade des Pays Bas avait accepté de mobiliser plus d’un milliard Fcfa pour le programme d’appui aux paysans des zones d’intervention de l’Ong SG2000 Mali. Le programme a été lancé le 29 juin et les procédures de mobilisation ont ensuite pris du temps. C’est ce qui explique le retard accusé dans la livraison des semences et des engrais aux paysans, a précisé Dr Abou Berthé. Néanmoins, il s’est dit satisfait de l’état végétatif des parcelles visitées et garde l’espoir que les rendements seront à la hauteur des espérances.

Mme Ruth Oniang’O a aussi salué le bon aspect des champs visités. Elle a félicité les paysans qui ont accepté de faire cette expérimentation avec l’Ong SG 2000 Mali. Elle a remercié les autorités néerlandaises et le ministère de l’Agriculture à travers ses agents d’encadrement qui ont accepté d’appuyer les paysans des zones d’intervention de SG 2000 Mali.

Le Pr Ruth Oniang’O a rappelé qu’en novembre dernier, l’Association Sasakawa pour l’Afrique (SAA) avait fêté, au Mali, le 25è anniversaire de sa création. Cette année, avant la tenue du conseil d’administration, elle a jugé utile de venir mesurer l’état d’avancement des interventions de SG2000 Mali sur le terrain. La visite aux autorités et aux paysans est un signe d’encouragement et de soutien moral dans la situation combien difficile que notre pays traverse. Elle est aussi le témoignage de SAA de demeurer aux côtés du Mali et de lui manifester son amitié et son engagement. Mme Ruth Oniang’O a assuré que SAA allait aider notre pays dans son combat contre la famine et la pauvreté.

M. COULIBALY

L’Essor du 5 Octobre 2012