Partager

L’écrivain et ex-ministre camerounais Ferdinand Léopold Oyono, auteur notamment du roman « Le vieux Nègre et la médaille », est décédé jeudi à l’âge de 81 ans, après avoir été victime d’un malaise, a appris l’AFP de sources concordantes.

jpg_ferdinand-oyono.jpg« Le ministre Oyono est mort ce jour (jeudi) à Yaoundé. Il a eu un malaise au palais (présidentiel) tout juste après le déjeuner offert au secrétaire général de l’ONU par le président de la République » Paul Biya, a déclaré à l’AFP un de ses proches collaborateurs ayant requis l’anonymat.

« Je ne saurais vous dire s’il est décédé au palais, dans l’ambulance ou à l’hôpital mais les choses sont allées très vite », a-t-on ajouté de même source, sans plus de détails.

Jointe par l’AFP, une source à la présidence a également indiqué que l’écrivain, un proche du président Biya, est décédé après « un malaise ».

Dans un communiqué publié jeudi soir, la présidence a déploré la mort d’Oyono, parlant d’un « décès survenu le 10 juin à Yaoundé », sans précisions sur la cause et les circonstances.

Jeudi en fin d’après-midi, la famille et les proches du défunt étaient en larmes à son domicile au quartier Bastos à Yaoundé, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Je vous dit combien je suis attristé par le décès ce jour même de Monsieur Léopold Ferdinand Oyono », a affirmé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon dans une allocution devant le parlement camerounais.

YAOUNDE (AFP) – jeudi 10 juin 2010 – 21h49