Partager


C’est au cours d’une conférence de presse organisée par les responsables de la Compagnie Aérienne du Mali (CAM) que la nouvelle a été donnée aux hommes de médias pour le changement de nom de cette prestigieuse compagnie qui fait la fierté de plus d’un dans la sous-région.

En effet, créée en avril 2005, la Compagnie Aérienne du Mali (CAM) est la traduction de la volonté politique des plus hautes autorités de notre pays, soutenues par le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED), pour le désenclavement du Mali par la facilitation des déplacements des passagers et des marchandises, dans le souci du développement économique et socioculturel du Mali.

Aux heures des indépendances, notre pays fut l’une des premières nations à mettre en place une flotte aérienne au service de l’aviation nationale et pilotée par de nombreux pilotes et copilotes maliens. Cette fierté dépassait une appartenance idéologique ou politique, c’était juste « Air Mali » qui sillonnait les capitales africaines. Mais quelques décennies plus tard, notre pays se classe parmi les plus faibles en ce domaine, et cela à cause de la mauvaise gestion de certains cadres de la compagnie d’autant.

Considérant le mouvement des populations maliennes à travers le monde, avoir une flotte nationale est plus que nécessaire, raison pour laquelle, les autorités nationales ont manifesté le besoin de lancer une compagnie aérienne qui pouvait répondre aux exigences du marché et assurer la sécurité des personnes et leurs biens.

Ainsi, le Fonds Aga Khan pour le développement a enlevé le marché et s’en suit alors la création de la CAM en 2005 avec un capital de 3 milliards de francs CFA dont les 51% appartenant au groupe AKFED, 20% à l’Etat Malien, 21,66% à Agora Mali et 7,34% aux actionnaires Maliens.

A la création de cette compagnie dite du Mali, nombreux sont les compatriotes, au-delà de la recherche du capital, ont vu la renaissance de la prestigieuse compagnie qui a été Air Mali dans les années 70. Et certains n’ont jamais appelé cette compagnie qu’Air Mali. Cela avait une signification particulière, car si la plus grande action de la société était détenue par le groupe Aga Khan et Agora Mali, la CAM comptait un effectif de 170 personnes dont plus de 80% de Maliens, a tous les niveaux de responsabilités (administration, finances, l’ingénierie, hôtesses et stewards, pilotes et copilotes).

Avec 13 capitales africaines et européennes dessertes, la CAM s’est vite imposée sur le marché du transport aérien. Hier la CAM, aujourd’hui Air Mali.

Pourquoi ce changement de nom ?

Dans le contexte actuel de compétition entre les compagnies aériennes, la référence au nom du pays est une pratique courante. C’est ainsi que les pays qui disposent de compagnies nationales fortes associent leurs noms à des compagnies.

C’est dans ce cadre que la CAM, pour son développement et son plan stratégique de développement, a décidé, en accord avec le gouvernement du Mali, de commercialiser l’ensemble de ses produits et services sous la marque AIR MALI. « C’est un choix stratégique qui nous permettra de renforcer notre position dans le concert animé et concurrentiel des compagnies aériennes de la sous-région d’une part, de lancer un ambitieux programme de développement, d’autre part« , a dit le président directeur général de la CAM devenue AIR MALI, M. Abderrahmane Berthé.

Avec comme objectifs de retrouver une identité connue dans toute la sous région ; bâtir une compagnie plus forte sur la base des acquis de la CAM ; accéder à un niveau de compétence indispensable dans le domaine du transport aérien, en tirant une fois de plus les bénéfices de l’expérience de la CAM ; fournir des services innovants et de qualité ; ouvrir le monde à nos clients AIR MALI vient à un moment ou tous les Maliens attendaient une compagnie aérienne portant le nom du Mali.

Ce qui a fait dire au ministre des transports et de l’équipement, M. Ahmed Diane Semega : « Cette compagnie est la compagnie de tous les Maliens et de toutes les Maliennes, alors accompagnons la jusqu’au bout, c’est une fierté de voyager par un avion de la compagnie nationale qui porte le nom du Mali… »

Moussa KONDO

18 Mai 2009