Partager


Dans le cadre de sa mission de renforcement des capacités des ressources humaines, le Cabinet GERSEL a organisé le samedi 23 août 2008 un déjeuner formation à l’hôtel Nord-Sud. Ce déjeuner de formation organisé à l’intention des cadres supérieurs, des managers des chefs d’entreprises, des différents responsables et des professionnels a été axé sur deux modules à savoir : <<le management des hommes>> et<<la notion d’équipe et de dynamique de groupe>>.

A travers l’organisation de ce déjeuner formation, le Cabinet GERSEL entend inculper la bonne culture de manager situationnel pour une entreprise moderne, amener chacun des participants à reconnaître la nécessité de l’esprit du travail d’équipe, améliorer les relations interpersonnelles et augmenter la cohésion au sein de l’équipe.

Bakary Danioko

Selon le premier responsable du Cabinet GERSEL, M. Bakary Danioko, leur premier objectif, c’est le renforcement des capacités des jeunes cadres à travers des modules généralistes. Avant de préciser que leur approche n’est pas celle d’un mercantiliste. Mais seulement pour que ces formations aient un impact positif dans les activités de tous les jours.

Après cette brève introduction, les participants ont eu droit au premier module à savoir : <<le management des hommes>> qui a été présenté par Ibrahima Diancoumba. Dans sa présentation, il a d’abord défini le manager qui est un homme de qualité. Organisé, méthodique et économe qui a pour objectif de définir les tâches, les fonctions, le cadre général, le plan d’action.

Autrement dit, le manager fait fonctionner un système. Parlant du rôle du manager, il a souligné que ce rôle est réparti en trois grandes catégories à savoir entretenir les relations interpersonnelles, informer et savoir décider.

La nécessité du travail en équipe

Après une pause, les participants ont eu droit au deuxième module à savoir la notion d’équipe et la dynamique du groupe présenté par Patrice Mvuama. Pour cela, il a expliqué la notion d’équipe. Avant de souligner les objectifs de ce module qui sont entre autres la reconnaissance de la nécessité du travail en équipe, l’amélioration des relations interpersonnelles, la création de la confiance entre les membres.

Par ailleurs, il a souligné la différence entre un groupe et une équipe. Selon lui, un groupe est constitué de façon arbitraire et ses membres sont choisis en fonction des objectifs de chacun. Par contre, dans une équipe, on assiste à une juxtaposition des actions avec des intérêts intégrés.

Les carcteristiques

Selon M. Mvuama, les caractéristiques observables sont l’engagement, l’interdépendance et l’efficacité collective. Il estime que pour favoriser l’esprit d’équipe, il faut être d’accord sur les principes, avoir un même cadre de référence.

En plus, il a souligné les compétences attendues du chef d’équipe à savoir agir en fonction des missions et valeurs, encourager adéquatement, encourager les communications correctes et évaluer les forces et les faiblesses. Avant de préciser les compétences attendues des membres de l’équipe qui sont entre autres la confiance, l’écoute, l’entraide, la concentration sur les objectifs.

Parlant des conséquences de l’absence d’esprit d’équipe dans une entreprise, il a souligné entre autres la mauvaise communication, l’augmentation des erreurs, le manque de professionnalisme, la multiplication des conflits.

Pour conclure, il a souligné qu’un travail en équipe n’est pas une course de vitesse mais une course de fond, et le succès vient de l’équation de trios R (Requête, Rendement et Récompense).

Dado CAMARA