Partager

Un souhait exprimé par les membres du grin visiblement émerveillés par le parcours d’un vrai militaire que fut Idriss Deby Itno. Au grin, ils veulent vraiment voir un Idriss Deby malien. A les entendre, notre pays n’a que des spécialistes en coup d’État et non des vrais chefs militaires. Pour rappel, les membres avaient espéré que le coup d’État de 2012 contre Amadou Toumani Touré allait mettre fin à la rébellion au nord du pays. Malheureusement, ça n’a pas été le cas.

Les membres n’ont vu autre que des militaires transformés en hommes politiques visant les échéances à venir. Ils pensaient également que le récent coup d’État de 2020 des colonels contre IBK allait mettre fin au terrorisme, là aussi non. « Le hic est qu’une fois installés, nos militaires ne parviennent pas à renoncer aux privilèges du pouvoir pour se concentrer à l’essentiel, et pire, ils usent de tout leur possible pour se maintenir », déplorent-ils. Cependant, les membres pensent que le Mali a plus à perdre de la mort de Deby que le Tchad.

Les militaires Tchadiens ont fait leur preuve au Mali dans la lutte contre le terrorisme. Ils ont mis en déroute plusieurs attaques des djihadistes dans le nord et centre du pays. Tout récemment, le pays a envoyé 1200 soldats dans la zone des trois frontières, une décision habile et solidaire du désormais feu Marechal Idriss Deby Itno.

L’homme a toujours dit qu’il n’est pas un général de salon. « Contrairement, nos salons sont remplis par des généraux au gros ventre qui n’ont étudié la guerre que théoriquement », expliquent-ils.

Ainsi, les membres saluent la bravoure de l’homme, mort sur le champ de bataille, les armes à la main. Ils interpellent par la suite nos militaires spécialistes en coup d’État de prendre l’exemple sur l’homme car notre pays a vraiment besoin d’un Idriss Deby Itno pour faire face à l’insécurité qui mine le pays.

Ibrahima Ndiaye /maliweb.net