Partager

Le 1er octobre, la rentrée parlementaire des élus de la nation, a eu lieu à l’assemblée nationale. Mercredi soir, un communiqué du président de l’institution, Ibrahim Boubacar Kéïta, invitait les élus à une séance plénière hier jeudi, pour le renouvellement du bureau.

Ainsi, jeudi, lors du renouvellement du bureau qui se fait chaque année, les élus de la nation, ont intégralement reconduit le bureau sortant, sans le groupe parlementaire RPM-RDT qui l’année dernière, avait refusé de faire partie du bureau.

Ibrahim Boubacar Keïta, dans son discours d’ouverture de la session, avait souhaité qu’un bureau consensuel soit mis en place. Mais malheureusement son vœu n’a pu être s’exaucer.

Dans une déclaration lue par Abdoul Ba, doyen des présidents des groupes parlementaires, mercredi après-midi, le collectif des groupes s’est réuni.

Ainsi, constat a été fait, que les positions des uns et des autres n’avaient pas varié par rapport à l’année dernière et à l’exception du RPM, tous les groupes avaient déposé la liste de leurs candidats au moment de la réunion.

Les autres groupes s’étaient mis d’accord pour reconduire le bureau sortant, donc, la plénière n’avait plus qu’à entériner ce choix.

Au moment de passer au vote, Baconi Ballo président du groupe parlementaire RPM-RDT, a au nom de son groupe, lu une déclaration dans laquelle, il déplorait le fait que son groupe n’avait pas été informé au même titre que les autres, qu’il avait été complètement écarté et qu’il avaient été mis devant le fait accompli, au mépris de toutes les règles démocratiques

Ce comportement, a estimé Mr Ballo, va à l’encontre du souhait du président de l’Assemblée pour la mise en place d’un bureau consensuel.

Ainsi, tirant les conséquences d’une telle situation, il a annoncé le refus de son groupe de s’y associer, avant d’inviter ses membres à quitter la salle.

Abdoul Ba, expliquera alors, qu’il n’y avait pas eu de concertation particulière, tous les autres groupes ayant annoncé leur intention de maintenir leurs positions.

Alors que les élus allaient voter, le député Mamourou Bouaré a rappelé que de commun accord avec d’autres collègues, après la mise en place d’un bureau « non consensuel », il avait saisi la Cour constitutionnelle l’année dernière, pour savoir si un bureau installé sans un groupe parlementaire était conforme au règlement intérieur de l’AN.

De même, l’honorable Bouaré avait écrit au bureau de l’Assemblée par rapport au même sujet.

En réponse, les députés Kaourou Doucouré, Noumoutié Sogoba et Kassoum Tapo, élu à Mopti, ont certifié que nulle part, la loi n’avait été violée, car l’article 11 du règlement intérieur stipule effectivement que les députés doivent former le bureau « en s’efforçant » de refléter la configuration politique du parlement.

Aussi, l’absence de consensus ne peut être interprété, selon eux, comme une violation de la loi et d’ailleurs, la haute juridiction dans son arrêt, avait abondé dans le même sens.

Suite aux interventions des uns et des autres, avant d’appeler au vote, le président Kéïta, a invité les élus de la nation à ne pas s’installer dans la polémique.

C’est par 102 voix pour, aucune contre et 3 abstentions que les élus ont voté et ont adopté la liste proposée.

Aujourd’hui vendredi, les députés vont passer à la mise en place des commissions de travail.

Liste des membres du Bureau de l’assemblée nationale

Président : Ibrahim Boubacar Keïta (RPM-RDT)

1er vice-président : Me Mountaga Tall (CNID)

2è vice-président : Assarid Ag Imbarcaouane (ADEMA-PASJ)

3è vice-président : Baba Oumar Boré (URD-RAMAT)

4è vice-président : Hamadaou Sylla (CODI)

5è vice-président : Me Kassoum Tapo (ACC)

6è vice-président : Oumar Kanouté (CDS/PDJ/PIDS/MPR)

7è vice-président : Abdoulaye Frédéric Traoré (ADEMA-PASJ)

8è vice-président : Mme Sissoko Fanta Manchini Diarra (CNID)

1er questeur : Mahamadou Cissé (ADEMA-PASJ)

2è questeur : Moussa Cissé (URD-RAMAT)

1er secrétaire parlementaire : Mohamed Baye Diallo (ACC)
_ 2è secrétaire parlementaire : Issa Togo (ADEMA-PASJ)

3è secrétaire parlementaire : Niankan Dabou (URD-RAMAT)

4è secrétaire parlementaire : Yacouba Magassouba (CODI)

5è secrétaire parlementaire : Seydou Togola (CDS/PDJ/PIDS/MPR)

6è secrétaire parlementaire : Yacouba Dao (LJS)

7è secrétaire parlementaire : Séricelly Magassa(CODI)

8è secrétaire parlementaire : Ibrahima Koné (CNID)

06 octobre 2006.