Partager

L’élaboration et la finalisation du budget-programme 2011-2013 du département de l’Agriculture, a eu lieu du 24 au 25 juin dans la salle de conférence de la DAF du ministère de l’Agriculture.

Le projet de budget qui sera examiné et adopté au cours de l’atelier qui prend fin aujourd’hui vendredi 25 juin, comporte 4 axes relevant des domaines de l’administration générale, d’appui au monde rural, d’aménagement-équipement rural et de la recherche-formation. A en croire M. Moussa Léo Sidibé, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, il est le fruit d’une concertation au niveau des différents programmes.

S’agissant du cadre de dépenses à moyen terme (CDMT) actualisé en 2009 au niveau de la Cellule de planification et de statistique (CPS), affirme M. Sidibé « il constitue un instrument de cadrage macroéconomique définissant un ensemble d’objectifs stratégiques et de programmation de dépenses entre le budget programmes et le cadre stratégique de croissance et de révolution de la pauvreté (CSCRP) ».

Le secrétaire exécutif a saisi l’occasion pour rappeler quelques activités prioritaires assignées au ministère de l’Agriculture à savoir : la mise en œuvre et le suivi du plan de campagne agricole 2010-2011, la poursuite de l’élaboration des textes de la loi d’orientation agricole.

Le niveau important du budget alloué au secteur de l’Agriculture qui équivaut à 13% du budget d’État, selon M. Sidibé témoigne de la volonté affichée par les plus hautes autorités de faire de l’agriculture, le moteur de l’économie nationale. « C’est pourquoi, je rappelle que réussir chaque campagne est un devoir pour nous tous » a-t-il poursuivi.

A l’en croire, grâce à l’opération « initiative riz » et à une pluviométrie assez bonne, la production céréalière a augmenté de 31,5% en 2009-2010 contre 24% en 2008-2009.

Parmi les réalisations effectuées au cours de l’année 2009 au titre de l’aménagement et de l’équipement rural, nous pouvons citer entre autres la préparation des dossiers d’aménagement des 100 milles hectares de la Censad, l’entretien et le nettoyage des canaux et des drains principaux, l’aménagement et la réhabilitation des pistes, la préparation de la 2e phase des projets et programmes qui est en cours d’achèvement (PMB, Proceda, PDAIS, PDIAM).

Il faut dire que les participants doivent procéder au cours de cet atelier à une analyse sans complaisance du programme budgétaire 2011-2013 afin qu’il intègre tous les objectifs spécifiques, les activités pertinentes, les résultats et les indicateurs conformément aux directives du ministère délégué chargé du budget.

Ramata S. Kéita

(stagiaire)

25 Juin 2010.