Partager

Les travaux préparatoires du projet de budget 2009 se sont achevés lundi dernier par plusieurs recommandations.
Les participants aux travaux préparatoires du budget 2009, qui se sont achevés le 12 mai 2008, ont recommandé la poursuite du renforcement de la participation dans le processus d’élaboration du budget comptable et du budget programme, l’élargissement du champ du budget programme à toutes les sources de financement.

Ils ont aussi recommandé la systématisation de l’organisation de concertations préalables au niveau des responsables des programmes ainsi que l’actualisation des états sur le personnel, le suivi rigoureux des conditionnalités de décaissement mais aussi et surtout le recrutement des contractuels de l’éducation.

Mahamadou Abdoul Aziz, sous-directeur du cadrage budgétaire, qui a fait un exposé sur « Budget programmes et harmonisation », a suggéré la surveillance active du budget programmes par l’élaboration d’un rapport trimestriel par chaque département et institution afin de faire le point sur la mise en œuvre des activités du budget programmes.

Il a demandé au titre du budget programme de prendre les dispositions pour intégrer dans le document du budget programmes 2009 les indicateurs du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP) pour chaque secteur.

Les défis à relever et les objectifs du Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté (CSCRP) 2007-2011 ont été également évoqués. Aux nombres de ces défis : la sécurité alimentaire durable, la scolarisation des filles, l’emploi des jeunes, lutte contre le VIH/Sida, l’accès démocratique aux services financiers, la problématique des statistiques.

L’objectif global est de promouvoir une croissance ré distributive et une réduction de la pauvreté. Les objectifs spécifiques consistent à accélérer la croissance (environ 7 % par an avec un taux de pression fiscale de 17 % dès 2008), à réduire le taux de pauvreté de 56 % en 2007 à 51 % en 2011, pour ainsi améliorer le bien être des populations.

Pour l’utilisation du logiciel de préparation de suivi et d’exécution du budget d’Etat, il a été recommandé que tous les départements administratifs doivent être inter connectés d’ici le 31 décembre 2008. Il faut noter que le budget des administrations déconcentrées est passé de 135,343 milliards en 2008, soit une augmentation de 11 %.

Adama Kodjo

(stagiaire)

14 Mai 2008