Partager

Cela se justifie par une progression de 28 % des frais de transport, une progression de 04,6 % des indemnités de déplacement, une augmentation de 83 % du chapitre participation au fonctionnement, une augmentation de 25 % des dépenses en investissement pour répondre aux besoins d’équipement et d’achat de matériels techniques.

Rappelons que ce département a pour mission l’élaboration, la mise en œuvre de la politique nationale dans le domaine de la promotion des investissements et des petites et moyennes entreprises et l’information de l’opinion publique sur l’action conduite par le Gouvernement.

Concernant le ministère de l’Agriculture, son budget est de 81,991 milliards, soit une régression de 2, 547 milliards de francs CFA. Cela s’explique par les dépenses de personnel qui vont diminuer à cause de la prise en charge de certains agents par le ministère de l’Elevage et de la Pêche.

Les transferts courants vont fortement diminuer à cause de la suppression des subventions aux organismes publics pour 1, 209 milliard.

Quant au ministère de l’Elevage et de la Pêche, son budget est estimé à 11,453 milliards de FCFA soit une hausse de 3,369 milliards de nos francs.

Enfin, le ministère de l’Environnement a obtenu une dotation en 2006 de 13,667 milliards soit une augmentation de 4,231 milliards.

Chahana TAKIOU

26 déceùbre 2005.