Partager

Le cercle de soutien à la candidature de Soumana Sako, président d’honneur du parti Cnas Faso Hèrè et candidat du regroupement sociopolitique Adps à la présidentielle du 28 juillet 2013, s’agrandit de jour en jour. Mardi dernier, il a été rejoint par trois associations de jeunes, en l’occurrence l’Association pour le développement de la jeunesse du Mali, le Club Djiguiya et l’Association des amis de Soumana Sako à Sévaré. La cérémonie s’est déroulée au siège de la Cnas en présence du candidat. Selon ces jeunes, le temps est venu enfin de faire un vote utile en faisant le choix de la probité, de l’intégrité et de la compétence.
Par ailleurs, la cote de Zou ne cesse de grimper dans les sondages réalisés par certains sites internet. Ainsi, celui qu’on surnomme « le candidat du peuple », Soumana Sako arrive en tête de classement sur Malijet et Forum.banada.net, devant Soumaïla Cissé et Ibrahim Boubacar Kéita.

Coopération Chine-Mali : trois ordinateurs pour la Maison de la presse

Au cours d’une brève cérémonie, Makan Koné, président de la Maison de la presse a reçu, pour le compte de sa structure, trois ordinateurs de bureau neufs des mains de CAO Zhongning, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali. Le président Koné a avoué, au cours de cette cérémonie, que chaque fois qu’ils ont sollicité la Chine, l’ambassadeur a répondu favorablement. Celui-ci a expliqué que par ce geste, il a voulu exprimé la solidarité de son pays envers le Mali. Il ne compte pas en rester là et envisage d’organiser un séminaire spécialement pour les journalistes maliens dans le but de faire avancer la coopération entre la Chine et les médias maliens.

Stabilisation du Mali : 12 600 casques bleus attendus

Le conseil de sécurité des Nations unies vient d’adopter le projet d’intervention d’une « Mission des Nations unies pour la stabilisation du Mali, Minusma ». Composée d’environ 12 600 casques bleus provenant essentiellement des forces africaines de la Misma déjà présentes sur le terrain, la Minusma pourrait être ouverte à un contingent de soldats en provenance du Bangladesh et de la Mauritanie. Pour sa part, la Chine ne compte pas participer à d’éventuels combats mais va envoyer 500 hommes pour le génie militaire. La Minusma sera secondée par 3000 soldats des armées et forces spéciales françaises qui n’interviendront que si les moyens onusiens sont estimés insuffisants. Les casques bleus se déploieront essentiellement dans les villes du nord, normalement à partir du 1er juillet.

Le Prétoire du 27 Juin 2013