Partager

Le stade Modibo Keïta a vibré au rythme du football avec le démarrage des compétitions de la zone UEMOA, dont l’ouverture était présidée par le Chef de l’Etat Amadou Toumani Touré assisté des ministres du Gouvernement, du président de la commission UEMOA, M. Soumaïla Cissé… Ainsi, les matches de la Poule A se sont tous disputés. Après le coup d’envoi donné par ATT, la première rencontre a opposé le Mali à la Guinée Bissau.

La plupart du public malien attendait la titularisation de Soumaïla Diakité ou de Cheick O. Bathily au poste de gardien de but. Mais Keshi a surpris tout le monde en faisant confiance au gardien des Juniors, Ibrahima Bosso Mounkoro. L’autre surprise, c’est le maintien des supposés tenors au banc de touche, tels que Yaya Coulibaly, Lamine Diawara, Bréhima Traoré. Finalement, c’est Keshi qui a prouvé qu’il avait raison, une fois de plus.

Au cours des 90 minutes, les Aigles ont tout simplement déroulé le match pour finir en toute tranquillité. Déjà, à la mi-temps, le match était “tué“ avec quatre buts maliens marqués aux 5è et 37è minutes par Lassana Fané et Solomane Dembélé, et aux 19è et 25è minutes par Sékou Camara.

Au retour des vestiaires, les Aigles vont ajouter deux autres buts : à la 52è mn par Lassana Fané, et à la 75è mn par Bréhima Traoré. Du coup, le Mali réussit un beau début d’entrée, en attendant ses deux autres adversaires -le Bénin et le Burkina Faso- qui sont quand même nettement au-dessus de la Guinée Bissau.

On a noté de la satisfaction chez certains joueurs tels que Cheick Fanta Mady Diarra en attaque, Mahamadou Mariko du côté droit et surtout dans la récupération. L’entrée de Mohamed Traoré en 2è mi-temps a un peu donné du tonus à l’attaque, surtout avec l’entrée du vieux briscard Bréhima “Blen” Traoré, qui a marqué son but habituel.

En tout cas, au vu de ce premier match des Aigles B, on peut nourrir de bons espoirs pour la finale, le 9 Novembre prochain. Surtout quand on sait que la rencontre entre le Bénin et le Burkina Faso s’est soldée par un score vierge et nul : zéro but partout. Rappelons que c’est le premier de chaque Poule qui se qualifie directement à la finale.

Match Benin-Burkina faso : Une pluie d’occasions de but ratées

Après la large victoire des Aigles B du Mali, le public malien est restée pour suivre la deuxième rencontre. Une rencontre très importante pour la suite de la compétition, surtout pour le Mali.

En première mi-temps, on a assisté à un match physique et engagé entre les deux équipes. Mais ce qui a marqué tous les esprits, ce sont les énormes occasions de but ratées par les deux équipes, surtout celle du Burkina Faso. D’ailleurs, à force de rater des occasions, les Béninois ont failli obtenir un “hold up” dans les ultimes minutes de la partie.

Si le Burkina Faso doit alors s’en mordre les doigts, tel n’est pas le cas des Maliens, car ce résultat nul entre le Bénin et le Burkina les arrange parfaitement. Notons, en effet, que ces deux équipes se sont séparées par le score de O à O. Les équipes de la Poule B entreront ce soir dans la danse, avec les rencontres Côte d’Ivoire-Niger et Sénégal-Togo. Et aujourd’hui (4 Novembre), le Mali tentera de décrocher sa 2 victoire face au Bénin

Rassemblées par Sadou BOCOUM

04 Novembre 2008