Partager

MOUVEMENT CITOYEN

Les jeunes remboursent une partie de la caution d’ATT

Soixante douze heures avant l’ouverture officielle de la campagne électorale pour la présidentielle dont le premier tour est fixé au 29 avril, la jeunesse du Mouvement Citoyen s’est illustrée par une action à la fois symbolique et significative, à savoir le remboursement d’une partie de la caution de 10 millions du Président de la République, Amadou Toumani Touré.

Le geste est symbolique puisque c’est moins d’1 million de F CFA qui a pu être mobilisé, et significatif en ce sens que l’homme pour qui les jeunes du M-C viennent de s’illustrer est à la fois un repère pour eux et le seul chef de l’Etat qui a su mettre le Mali au-dessus de tout.
C’est aussi pour cela que la jeunesse du Mouvement Citoyen, avec ses 627 cellules, ses 126 coordinations de quartier et ses 9 coordinations communales, entend mettre tout en oeuvre pour assurer la victoire à ATT dès le 1er tour du scrutin. Et déjà, 9 motos de marque YAMAHA ont été mises à la disposition des 9 coordinations du District et environs pour plus de mobilisation.

INTÉGRATION

Le MSPAU est né

Des hommes et des femmes engagés viennent de porter sur les fonts baptismaux le Mouvement de Solidarité Panafricaniste pour une Afrique Unie (MSPAU). Institution malienne privée de services sociaux, apolitique et à but non lucratif, le MSPAU, réconnu à l’échelon national et international, entend offrir des services sociaux de base sur les plans socioculturel, économique et politique dans le but de rassembler les panafricanistes pour la promotion et le renforcement de l’unité africaine en réaction aux menaces qui pèsent sur le continent africain du fait de la mondialisation sauvage.

Parmi les panafricanistes cités en référence se trouve Amadou Toumani Touré, le président de la République du Mali. Toute chose qui conforte les initiateurs du MSPAU plus confiants que jamais que leur idéal saura faire route : le panafricaniste doit être la rencontre des différences pour la fortification de l’ensemble. Le MSPAU a, à sa tête, Mme Urbain Fatoumata Sangaré.

SYNDICALISME ET POLITIQUE

Les cotonculteurs à couteaux tirés

Politique quand tu nous tiens ! Le président de l’APCAM, M. Bakary Togola est sur la sellette.Quelques syndicats et associations de producteurs de coton l’accusent de vouloir politiser le secteur.

En effet, depuis le soutien annoncé des cotonculteurs au président de la République, Amadou Toumani Touré, à N’Kourala (Sikasso), Bakary Togola ne veut plus entendre parler d’un quelconque soutien à qui que ce soit en déhors de celui fait à ATT. Mieux, l’homme est aujourd’hui opposé à la création d’une fédération des cotonculteurs dénommée Fédération des Unions des Coopératives de Producteurs de coton du Mali. L’aile dure de cette fédération qui sera créée dans les tout prochains jours malgré l’opposition du Président de l’APCAM est dirigée par M. Tahirou Bamba, Président du syndicat pour la valorisaétion de la culture du coton (SYVAC).

Les partisans de cette fédération veulent une démocratisation dans les structures faitières des producteurs de coton, c’est à dire, permettre aux uns et aux autres d’opter pour des choix libres.

Le secteur coton a-t-il besoin de tiraillements en ce moment ?
Nous espérons que les protagonistes vont accorder leur violon pour le bonheur du secteur coton au Mali.

DECENTRALISATION

L’Association pour le développement de la région de Sikasso est née

Les cadres et ressortissants de la région de Sikasso étaient en conclave le samedi dernier au Centre Islamique d’Hamdallaye pour parler et oeuvrer désormais dans la même voie. Cette Assemblée générale unitaire a été sanctionnée par la création d’une seule et unique association à l’échelle régionale.

La nouvelle association dénommée : Association pour le Développement de la Région de Sikasso (ADRES), entend oeuvrer pour le développement global et durable de la 3 eme région à travers la valorisation des ressources humaines; naturelles et culturelles; la création et l’entretien d’une chaine de solidarité et de coopération entre les ressortissants de la région de Sikasso; le désenclavement et l’interconnexion des cercles de la région de Sikasso, promouvoir le développement des collectivités et enfin, contribuer à la promotion d’une coexistence saine et d’une coopération mutuellement avantage entre les populations de la région de Sikasso et celles tranfrontalières voisines. L’ADRES comprend un buraeu de 23 membres pilotée par M. Karim Dembélé.


PRESIDENTIELLE 2007

L’association Banimonitié soutient IBK

L’Association Banimonotié de Bougouni et la coordination paysanne proche de ladite association ont tenu à Bougouni le dimanche dernier un forum de soutien à Ibrahim Boubacar Kéïta, président du RPM et candidat de ce parti à l’élection présidentielle.

Des délégués venus de Dioïla, de Kangaba, de Marka Kungo, de Kita et de Bougouni ont, dans une déclaration commune, fait foi de leur soutien au candidat Ibrahim Boubacar Kéïta du RPM. Ils ont, en outre, profité de ce cadre solennel pour marquer leur désaccord au président de l’APCAM, M. Bakary Togola par rapport à la mise en place des structures faîtières des organisations paysannes et au soutien à ATT. Savent-ils que le candidat qu’ils s’apprêtent à soutenir est dans une logique de boycott des élections présidentielles? A suivre !

Rassemblés par A.S. DIALLO

10 avril 2007.