Partager

Activités gouvernementales : reprise cette semaine

C’est cette semaine que le gouvernement reprendra véritablement ses activités après des congés de trois semaines. Des congés qui, officiellement, ont pris fin il y a une semaine.

Mais en raison de l’absence du chef de l’Etat, en déplacement à l’intérieur du pays, le premier Conseil des ministres prévu le mercredi dernier n’avait pas eu lieu.

Avec le retour du chef de l’Etat, en fin de semaine dernière, le premier Conseil des ministres de l’après vacances est prévu pour ce mercredi 6 septembre prochain. Ce qui marquera la reprise véritable des activités.

CCR : coup de balai

A peine installé dans son fauteuil de Commandant de la Compagnie de Circulation Routière (CCR), le Commissaire divisionnaire Mohamed Kouréïchi a procédé à un vaste coup de balai au sein du service.

Ainsi, tous les chefs de poste ont été remplacés. Parmi eux, certains occupaient leur poste depuis une dizaine d’années. Autre décision du nouveau commandant de la routière : elle est relative au changement de comportement des éléments de la CCR.

En effet, le commandant a instruit à ses hommes d' »humaniser » désormais la circulation routière. En clair, il s’agit pour les policiers de la routière de porter désormais secours aux usagers en détresse (panne de véhicule, personnes âgées et autres piétons).

Le port de la tenue de règlement devient aussi une exigence pour tous les policiers chargés de la circulation routière, toujours sur instruction du nouveau commandant Kouréïchi.

Niono : Kayira exige la libération de ses agents

Le mardi 29 août 2006, le juge de paix à compétence étendue du tribunal de Niono a jugé et condamné six agents du réseau de communication Kayira à un mois d’emprisonnement ferme et 50 000 F Cfa d’amende par personne.

Pour protester contre ces condamnations, le réseau Kayira et ses sympathisants ont animé, le samedi 2 septembre 2006, un meeting devant la direction du réseau à Djélibougou. Au cours de ce meeting, le Docteur Oumar Mariko, directeur du réseau de communication Kayira, a indiqué : « la manifestation a été organisée pour dénoncer la politique de deux poids deux mesures des autorités, notamment du ministre de la Communication, Gaoussou Drabo« .

Oumar Mariko estime que la nouvelle radio qu’il s’apprêtait à ouvrir à Niono est victime d’une « cabale politico – administrative« . Selon lui, des radios de Niono et ailleurs au Mali, dans la même situation que la radio Kayira de Niono, ne sont pas inquiétées, bien qu’ils émettent au vu et au su de tout le monde depuis des mois sans avoir fait une demande de l’autorisation de fréquence.

Il a indiqué que « les journalistes et animateurs de Kayira à Niono sont des martyrs, parce que injustement emprisonnés, sous la demande d’un préfet qui abuse de ses pouvoirs« . « Sinon comment comprendre qu’il ferme une radio sans pouvoir légal de le faire. Une radio peut être fermée par décision conjointe des ministres de l’intérieur et de la communication« , a-t-il indiqué.

Primature : Pinochet ou Modibo Sidibé ?

Avec le retour du gouvernement, une question revient au devant de la scène sur un éventuel changement de l’équipe gouvernementale.

Selon certaines sources, le chef de l’Etat envisageait un moment de faire appel au Contrôleur général de police, Modibo Sidibé, actuel secrétaire général de la présidence, pour conduire les affaires : en qualité de Premier ministre, jusqu’à la fin du mandat présidentiel.

Modibo Sidibé devrait diriger une équipe qui aura en charge de parachever les promesses électorales de Amadou Toumani Touré, pendant les mois qui restent pour la fin de ce mandat.

Ainsi, ce gouvernement de « transition » devrait également organiser les prochaines élections générales de 2007. Mais depuis quelque temps, d’autres informations indiquent que l’actuel Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga, pourrait être maintenu jusqu’à la fin du mandat de Amadou Toumani Touré.

Pinochet aura alors l’occasion de conclure les dossiers que son équipe a enclenchés depuis deux ans.

04 septembre 2006.