Partager

machette.jpg


Il y a des habitudes coriaces. Prenez les agressions à bord des taxis. Eh bien, le métier a une fâcheuse tendance à se féminiser ces temps-ci. Dans les gangs, le seul mec c’est désormais le chauffeur.

La passagère en kaba, qui a l’air perdue dans ses pensées, cache sous son vêtement une machette limée comme un yatagan. A la première occasion, elle dégaine et invite la victime à coopérer au mieux.

Essayez de la raisonner avec des « ma fille, le crime ne paie pas », et c’est une oreille que vous risquez de perdre. Le braquage nuit gravement à la santé.

Maintenant, il y a d’autres maux à la mode. L’entêtement, par exemple. Avoir du caractère ça peut certes servir dans le sport de haut niveau.

Trouver la force de continuer alors que tous les muscles demandent grâce, performer dans un stade hostile, etc. demandent du tempérament.

Mais comme dit une publicité pour pneumatiques, sans maîtrise, la puissance n’est rien. Maîtrise de soi aussi, qui commande parfois de reculer pour mieux sauter.

Cameroun … Source : Cameroon Tribune

23 avril 2008.