Partager

Le directeur de l’Académie ligoté, son véhicule enlevé

Depuis un mois, les armes ont cessé de crépiter dans la région de Kidal, jusque-là envahie par des bandits armés notamment ceux de Ibrahim Ag Bahanga, des narcotrafiquants et autres vendeurs de produits illicites.

Chassés des abords des grandes localités comme Kidal ou Abeïbara par le colonel Elhadj Gamou, ces bandits armés sont en train de se reconvertir en coupeurs de route, en braqueurs et voleurs de voitures.

En effet, dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 juillet, le directeur de l’Académie de Kidal, Koïna Ag Ahmadou, a été la victime de ces bandits armés.

De retour de mission à Gao où il avait apporté les feuilles d’examen des candidats de Kidal au BAC pour la correction, son véhicule a été attaqué entre Anefis et la capitale de l’Adrar des Ifoghas.

Accompagné, pour la circonstance, du chef de la division formation, Bounounou Ag Akili, du chef de division examen, Amadou Mahamane, le directeur de l’Académie a été ligoté en même temps que les autres. Son véhicule a été vidé de tout son contenu.

Les yeux bandés, ils ont été débarqués par les bandits armés à une cinquantaine de kilomètres de Kidal. Avant de disparaître avec le véhicule 4×4 qui appartient au directeur de l’Académie, Koïna Ag Ahmadou. Celui de l’Académie avait été emporté, nous a-t-on dit, par les bandits armés, au cours de l’attaque de Aguel-Hoc.

Rappelons qu’il y a quelques jours, deux camions ont été interceptés et vidés sur la même voie.

Les aides ménagères, notamment des jeunes filles Dogon qui travaillaient à Kidal ont été dépouillées de tout leur argent et biens durement acquis toute une année. Elles sont donc rentrées bredouilles dans leurs villages respectifs, le cœur meurtri, car ayant ainsi perdu les fruits d’un an de pénible labeur.

Il y a une semaine, un autre véhicule avait été enlevé à Bourem. Les enlèvements se suivent mais ne se ressemblent pas.

Ce nouveau type de banditisme auquel se sont reconvertis les différents groupuscules bandits armés de Kidal devrait être combattu, à l’instar du banditisme armé qui a fait beaucoup de morts.


Chahana TAKIOU

10 Juillet 2008