Partager

A travers ce programme du Pôle universitaire Amadou Hampâté Ba, il s’agit d’attribuer des bourses à des étudiants méritants de familles défavorisées.

Selon le président de l’Institut de Hautes Etudes en management (IHEM), Abdoullah Coulibaly, l’université publique au Mali est en quasi-faillite. Conséquence. Les institutions universitaires privées se sont multipliées avec des frais d’inscription relativement élevé. Face à cette faillite de l’université publique, les parents qui ont les moyens envoient leurs enfants soit à l’extérieur ou se tournent vers les structures d’enseignement privées. A cause de la pauvreté chronique au Mali, a-t-il dit, les élèves et étudiants issus des milieux défavorisés, par manque de moyens financiers, ne peuvent ni aller faire les études à l’extérieur, ni s’inscrire dans les écoles supérieures privés. Des élèves étudiants qui apparaissent comme les victimes d’un système qui les empêche d’accéder à une éducation de haut niveau.

Pour pallier les effets d’exclusion liés à cette situation, l’Ihem a lancé, le 19 juin 2014, son programme de bourses pour les étudiants méritant issus de milieux défavorisés du pôle Universitaire Amadou Hampâté Ba. C’était sous la présidence du premier Ministre Moussa Mara, en présence des ministres, des diplomates, des chefs d’entreprises, etc. Cette première promotion concerne 24 jeunes venant différentes zones du Mali. Ils ont été sélectionnés sur la base des critères définis. L’objectif du programme est de permettre à des élèves/étudiants issus de familles aux revenus modestes et qui ont un cursus scolaire brillant de bénéficier d’une formation supérieur de qualité en poursuivant leurs études à l’IHEM. Les bourses qui leur sont octroyées leur permettront de faire face aux frais de scolarité que les revenus de leurs parents ne peuvent pas supporter.

La bourse couvrira la durée de la formation en licence soit six semestres équivalents à trois années universitaires. Le montant se chiffre à deux millions de FCFA repartis entre les frais de scolarité, de subsistance et de documentation. L’IHEM est soutenu et accompagné par le département de l’enseignement supérieur, Apbef, Atlas Copco, Cely, orange, Saer, Somage et Toguna. Les étudiants ont été parrainés par des personnalités de l’état, des chefs d’entreprises, des hommes politiques, des diplomates, etc. Le Pm Mara a parrainé l’étudiant Toumani Konaté. A travers ce programme, souligne Abdoullah coulibaly, je veux offrir aux jeunes maliens l’opportunité de se construire, construire en même temps leur pays, tout simplement donner un sens à ma vie. Moussa Mara s’est réjoui de la tenue de la cérémonie qui prime l’excellence, la solidarité, la compassion. Autant de vertus qui formeront les bases d’un Mali de demain.

« Je remercie l’initiateur pour avoir l’idée de former des jeunes dont les parents n’ont pas assez de moyens ; toutes les entreprises qui ont accepté de soutenir ces jeunes excellents qui n’auraient pas cette chance sans aide, solidarité. Et j’invite d’autres entreprises à suivre l’exemple de l’Ihem dans l’éducation des enfants qui est la richesse indispensable d’une nation. « Soutenir la formation, l’éducation, c’est aider à bâtir l’avenir de demain, le futur du pays ». Ils apprendront plusieurs filières d’études comme l’audit, le marketing, la gestion des entreprises, des collectivités locales, etc. Aux jeunes bénéficiaires, Mara leur a demandé de continuer à être dans l’excellence pour qu’ils puissent se montrer à la hauteur de l’attente placée en eux, servir d’exemple aux autres jeunes. Mara a promis que les autorités seront là pour accompagner le projet.

Hadama B. Fofana

Le Républicain du 20 Juin 2014