Partager

Dans le cadre de la promotion du marché financier régional de l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine (UEMOA) l’antenne Mali de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) dont le siège est à Abidjan a organisé le 29 octobre 2008 un atelier d’une demi-journée pour renforcer les capacités des professionnels des médias.

Le thème retenu pour cette rencontre était <<Le Marché Financier Régional de l’UEMOA et le Rôle des Médias dans la diffusion de l’information boursière>>. La rencontre qui a eu lieu à l’hôtel Nord-Sud de Bamako était présidée par Tiémoko Yadé Coulibaly, président du Conseil d’Administration de la BRVM, Jean-Paul Gillet, Directeur Général de la BRVM. Amadou Djéri Bocoum, Directeur de l’antenne Mali de la BRVM et Kassim Diop, chargé du développement du marché étaient les deux formateurs.

L’UEMOA, 8 pays, un destin

L’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) comprend 8 pays qui sont : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo. Ces pays ont un même destin, celui de l’intégration africaine. Le nombre de populations qui vivent dans cet ensemble géographique et économique estimé à 84 millions de personnes.

Ces pays ont en commun le franc CFA comme monnaie d’échange. A la BRVM, 38 entreprises ou sociétés sont cotées. La Côte d’Ivoire est le pays qui a le plus grand nombre d’entreprises, soit une dizaine cotées à la BRVM. Elle est suivie du Bénin et du Sénégal. Seulement deux entreprises maliennes sont cotées à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. Ce sont la Banque Nationale pour le Développement de l’Agriculture (BNDA) et la SEMA (Société Immobilière du Mali).

La Bourse est un grand marché financier qui met en corrélation l’acheteur et le vendeur d’une marchandise. La BRVM a pour vocation l’intégration des marchés financiers ouest africains. Son siège est à Abidjan (Côte d’Ivoire) et elle a des antennes implantées dans chaque Etat sauf la Guinée Bissau.

Selon le Président de son Conseil d’Administration, Tiémoko Yadé Coulibaly, la BRVM a trois vocations : une vocation de financement des entreprises, celle de la mobilisation de l’épargne intérieure. Elle a également pour vocation de favoriser les privatisations.


Les étapes d’introduction en bourse

La cotation d’une entreprise à la bourse obéit à une procédure. Il y a d’abord la préparation du dossier, la constitution du dossier, dépôt du dossier à la BRVM, l’avis du conseil d’administration de la BRVM, le droit de véto du conseil régional, la notification de la décision à la SGI, la date d’introduction à la cote, la détermination du symbole à la cote et enfin la cérémonie d’introduction.

Il est demandé aux hommes de médias de transmettre aux acteurs du marché financier régional des informations qui soient plus fiables, efficientes et plus fondées et en temps réel.


Daba Balla KEITA

31 Octobre 2008