Partager

Depuis des mois, les paysans maliens se sont invités dans la campagne pour l’élection du président de la République. Des paysans maliens, pour la plupart des cotonculteurs, au cours d’un meeting organisé à Bougouni, le 8 avril 2007, se sont engagés à soutenir la candidature d’IBK à l’élection présidentielle du 29 avril 2007.

« Un beau matin, à mon réveil, j’apprends sur les ondes de la radio nationale que la population du Banimonitié, dans son ensemble, soutient la candidature d’Amadou Toumani Touré. Responsable de jeunesse en contact avec plusieurs notabilités de la localité, j’ai été surpris par cette information. Mais, ma surprise est devenue encore plus grande quand toutes les notabilités et chefs de villages ont déclaré qu’ils n’ont pas été consultés avant cette déclaration de soutien à ATT. Par ailleurs, les organisations et associations paysannes de plusieurs localités, dont Bougouni, se sont inscrites en faux contre la maladresse de Bakary Togola, président de l’APCAM, à N’kourala« . C’est en ces termes que Sériba Minkoro Togola, secrétaire administratif de l’association Banimonitié de Bougouni et président de la commission d’organisation du forum de soutien à IBK, a introduit le meeting de Bougouni en faveur de la candidature d’IBK.

Selon lui, tous les paysans maliens se sont sentis abusés par Bakary Togola à N’kourala. « Sur invitation du président du conseil permanent des chambres d’agriculture du Mali, nous nous sommes rendus à N’kourala sans connaître l’ordre du jour de la rencontre. A notre grande surprise, Bakary Togola a engagé tous les paysans maliens à soutenir le candidat ATT« , a-t-il expliqué. Il a indiqué qu’ils ne sont pas du bétail électoral que Bakary Togola peut vendre à qui il veut sans consultation préalable.

Sériba Minkoro Diakité, au nom des paysans du forum, a affirmé qu’ils se plaignent de leurs conditions de vie depuis bientôt quatre ans. Pire, il a déclaré que les conditions de vie des paysans maliens se sont détériorées depuis l’arrivée de Bakary Togola à la tête de l’APCAM. « Bakary Togola, depuis son élection a quitté les paysans pour se joindre aux gouvernants et participer à notre exploitation à ciel ouvert« , a-t-il déclaré. Sinon, comment comprendre son refus d’assister les paysans qui demandent de trouver une solution aux dettes agricoles qui s’accumulent sur leurs têtes depuis des années.

« Face aux intrigues de Bakary Togola avec le pouvoir pour nuire aux intérêts des cotonculteurs maliens, les paysans venus de Fana, du Mandé, de Bla, de Koutiala, de Kita, de Konobougou et de 23 villages de Bougouni, nous nous engageons à soutenir la candidature d’IBK, le Kankélétigui« , a-t-il ajouté. Mais, selon lui, les paysans maliens, confiants en IBK, lui demandent de prendre dans son projet de société l’engagement d’annuler les dettes agricoles des paysans s’il était élu. Mieux, les paysans lui demandent de subventionner le prix des intrants agricoles pour qu’ils leur soient accessibles.

De son côté, Diakaridia Diakité, vice président du forum paysan pour le soutien de la candidature de IBK, a affirmé que les 23 villages de Bougouni soutiennent IBK. « IBK, dors en paix, en ce qui concerne Bougouni, sois sûr que personne ne peut nous battre« , a-t-il déclaré.

Sibiri Togola, trésorier du forum paysan, a estimé que depuis la grève des cotonculteurs maliens, la misère a signé un pacte avec les acteurs de ce secteur qui la conjuguent à tous les temps. Selon lui, au moment où le paysan malien s’échine à acheter le sac de 50 Kilogramme d’engrais à 15 000 FCFA, il est condamné à vendre le kilogramme de son coton à 165 FCFA. « Nous vendons actuellement notre production à perte et devenons la frange de la population la plus endettée et la plus misérable« , a-t-il soutenu. Selon lui, pour sortir de cette misère, il faut que tous les paysans du Mali se mobilisent derrière la candidature de IBK pour lui assurer le « Takokelen« .

De son côté, Bamory Coulibaly a invité tous paysans maliens qui se sont sentis trahis par Bakary Togola qui « veut les vendre à ATT » de réagir en lui réservant un démenti cinglant en allant voter IBK le 29 avril 2007. « Pour protester contre l’attitude du président de l’APCAM, nous avons décidé de nous organiser pour soutenir IBK, afin qu’il y ait un changement dans ce pays et en faveur des paysans« , a-t-il conclu.

IBK, candidat du RPM à l’élection présidentielle du 29 avril 2007, était représenté à Bougouni par Ousmane Koné, représentant du bureau exécutif national du RPM et Mamadou Diarrassouba, député RPM élu à Dioila. Les deux responsables du parti du tisserand présents à Bougouni ont décidé que le message sera transmis à qui de droit dès la fin du meeting.

Assane Koné

11 avril 2007.