Partager

Le retour de Boubèye dans la ruche a été fêté par les siens. Il a saisi cette opportunité pour rassurer ses camarades en ces termes : «Notre retour ne doit chagriner personne, ne doit inquiéter personne et nous ne revenons pas pour prendre la place de quelqu’un».

Le samedi 26 avril, à la demande des griots de Kita, proches de Soumeylou Boubèye Maïga, une manifestation folklorique a été organisée au siège du parti à Bamako-Coura, pour fêter le retour de Soumeylou Boubèye Maïga et des siens dans la ruche. C’était en présence du président Dioncounda Traoré, de certains membres du Comité Exécutif, de Soumeylou Boubèye Maïga lui- même et des membres de son groupe.

Les parents de Boubèye étaient également au rendez-vous et ont dansé au rythme du tam-tam des griots de Kita. Les liasses de billets en pareille circonstance, comme il est de coutume, n’ont pas manqué de circuler.

Dans son intervention, Soumeylou Boubèye Maïga a laissé entendre que : «Nous n’avons jamais considéré que nous sommes des anciens militants. Nous retrouvons des camarades avec lesquels nous avons construit brique par brique, la grande famille ADEMA. Je rends hommage à tous les hommes et les femmes qui ont œuvré à ce que l’ADEMA soit. Si nous sommes là aujourd’hui, c’est parce que l’ADEMA incarne des valeurs auxquelles nous continuons à croire».

Le désormais ancien premier vice-président des abeilles n’a pas aussitôt manqué de prêcher le rassemblement et l’unité du parti : «l’ADEMA rassemblé, uni, rassure le peuple. Divisé, l’ADEMA inquiète». Et Boubèye de préciser que : «ce qui se passe aujourd’hui, ne doit chagriner personne, ne doit inquiéter personne. Nous revenons, non pas pour prendre la place de quelqu’un mais pour occuper notre place. Ceux qui pensent autrement se lancent dans un combat d’arrière garde…».

Pour sa part, Dioncounda Traoré a remercié les revenants pour leur courage politique avant de leur souhaiter la bienvenue à Bamako-Coura.

Il n’a pas manqué de prêcher, à leur tour, l’unité et la cohésion du parti, gage dit-il de victoires prochaines

«Certains m’ont dit de ne plus dire que l’ADEMA gagnera les communales de 2009 et la présidentielle de 2012. Je le dis aujourd’hui et je le répète car c’est une décision de la huitième conférence nationale du parti. Elle nous a demandé de soutenir ATT pour un second mandat et d’aller ensuite à la reconquête du pouvoir en 2012. Ce retour au pouvoir passe par l’unité, la cohésion et la discipline au sein du parti. Uni, le peuple ADEMA engrangera des victoires éclatantes» a déclaré le président Dioncounda Traoré.

Chahana TAKIOU

29 Avril 2008