Partager

Selon Boubacar Fodé Keita, co-promoteur de World Label, la quatrième édition de Streetball se déroule bien et enregistre plusieurs innovations. A ses dires, Streetball a maintenant eu ses 32 dents.

fode-itv.jpg
Afribone : Pouvez-vous nous faire le point de l’organisation de Streetball cette année ?
Fodé Keita:
Nous sommes très satisfait du déroulement de la compétition, car de jour en jour l’affluence augmente et on a plus de partenaires qui nous font confiance. Les matchs se déroulent comme nous l’avons prévu et les artistes font le déplacement en masse pour animer les soirées. Vraiment Streetball a grandi et cela pour le bonheur du basket de la rue, mais aussi du public. Cette année, il y a d’autres sponsors qui se sont joints à nous parmi lesquels nous pouvons citer PMU-Mali, Wati-B, dont il faut remercier le PDG et beaucoup d’autres. Cela est dû à la confiance qu’on a pu créer entre nous et nos sponsors. Nous respectons ce contrat et le tout est réglé.

Afribone : Le niveau de la compétition s’est-il amélioré ?
M. Keita :
Oui évidement. Cette année, nous constatons que le niveau s’est considérablement amélioré. Après deux journées, les meilleurs se démarquent encore du lot. C’est formidable. La compétition est de plus en plus rude. Actuellement on a, en plus de Quinzambougou, l’équipe d’Hamdallaye, celle de Missira, de Badalabougou et d’ATTBougou qui se démarquent.

Afribone : Quelles sont les innovations majeures de cette année ?
M. Keita :
Streetball a vraiment grandi et possède maintenant ses 32 dents. Nous avons installé d’autres gradins pour accueillir plus de spectateurs. Il y a plus de prestations d’artiste avec un orchestre qui joue en live et l’équipe championne jouera au Q54, le plus grand tournoi au monde de Streetball en France. Il y a des équipes féminines qui vont encore prendre part à la compétition. En terme d’aménagement et de sécurité, nous avons beaucoup évolué. Je donne rendez-vous à tous les fans du basket samedi prochain au Palais de la culture.

Propos recueillis par
Sory I. Konaté

25 Octobre 2016
©AFRIBONE