Partager

Boubacar Bah, maire de la commune V : «La population doit payer l’impôt pour permettre aux mairies de travailler »

Dans un souci de transparence et de mobilisation de la population pour le développement local, le conseil municipal de la Commune V a organisé le 19 octobre 2013, au Palais de la culture de Bamako, un débat public d’orientation budgétaire au titre de l’exercice 2014. Boubacar Bah, maire de la commune V, a invité la population à s’acquitter du payement des taxes et impôts, afin de permettre aux mairies de travailler pour le développement local.

« Si un effort est fait par nos partenaires étrangers pour nous soutenir avec les impôts de leur population, il est temps que nos concitoyens comprennent qu’il s doivent se mobiliser à hauteur de souhait pour payer les taxes et impôts, qui sont les ressources essentielles du budget communal », a indiqué le maire de la commune V. Le 19 octobre 2013, au Palais de la culture, Boubacar Bah, maire de la commune V a présidé le débat public d’orientation budgétaire au titre de l’exercice 2014.

Au cours de cette rencontre, le maire n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer les habitants de sa commune qui ne payent pas leurs impôts et taxes. Il est convaincu que sans cette contribution des populations, le développement à la base sera très difficile. Qu’à cela ne tienne, le maire a indiqué que « de la mise en œuvre du PDSEC, il peut globalement être retenu, un taux de mise en œuvre de 45% ».

Il a rappelé la signature en 2009 de la convention quadripartite entre la fondation SADEV Mali, la Mairie du District, la Commune V et l’ambassade de France. Selon lui, cette convention a permis la réalisation du dépôt de transit de Baco-Djicoroni ACI, dans le cadre du vaste programme de gestion des déchets solides. Il a aussi indiqué la mise en place et l’équipement d’une brigade communale d’assainissement par l’achat de 15 motos dans le cadre du vaste programme de pavage de 100 des rues les plus dégradées de la commune et l’élaboration d’un dépliant dans le cadre de la sensibilisation et de l’information des ménages concessions de 100 rues en priorité.

Le maire a aussi rappelé la signature d’une convention de financement dans le cadre du PADAB avec l’AFD pour la réalisation du projet d’aménagement et de développement de Baco-Djicoroni par l’extension du réseau d’eau de la SOMAGEP-SA, la réalisation de mini-égouts du secteur de Hèrèmakono à Baco-Djicoroni et l’équipement des GIE du quartier. Par ailleurs, Boubacar Bah a indiqué qu’en vue du renforcement des capacités, les élus et le personnel de la commune ont bénéficié et continuent de bénéficier des formations tant au Mali qu’à l’extérieur, dans des domaines aussi variés comme le management des projets, de la politique de la ville, de la comptabilité et des finances.

Dans le cadre du jumelage et de la coopération décentralisée, Boubacar Bah a rappelé un certain nombre d’actions, notamment la délégation conduite actuellement par le 5ème adjoint au maire à Aix-en-Provence, avec l’objectif de consolider les rapports de coopération et l’établissement de contact avec les villes partenaires d’AIX. En attendant, le maire a tenu à saluer l’agglomération d’Evry-centre ESSONNE et Maxéville pour leur effort constant et la lisibilité de leur jeune coopération avec la commune V.

Entre autres actions de la Mairie, le maire a rappelé que les bâtiments administratifs ont bénéficié de soin et d’entretien, notamment a Kalaban-Coura, Badalabougou,Sabalibougou et Daoudabougou. Dans le secteur de l’éducation, il a indiqué que l’école a bénéficié d’un important programme de construction de classes, voire la création d’école à Sabalibougou-Est et Hèrèmakono de Baco-Djicioroni.

En ce qui concerne le domaine de la santé, il a rappelé le renforcement des effectifs du personnel par le recrutement d’environ 10 agents de diverses qualifications. Dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement, il a indiqué la réalisation de bornes fontaine et de latrines dans les écoles, des lave-mains et l’extension du réseau de distribution d’eau existant à Sabalibougou. Le maire a ensuite présenté le compte administratif 2012, avant de faire la place à un conseiller pour la présentation du projet de budget 2014.

Assane Koné
Le Républicain du 21 Octobre 2013.