Partager

Hier dimanche, dans la salle de conférence Bakary Traoré du département de l’Éducation nationale en présence du ministre Mamadou Lamine Traoré, l’ambassadeur de France au Mali Michel Reveyrand De Menthon a décerné au nom du gouvernement français, les insignes de chevalier dans l’Ordre des palmes académiques à Bonaventure Maïga, conseiller technique au ministère de l’Éducation nationale.

Femme, parents, amis et collaborateurs, ainsi représentants de plusieurs partenaires techniques et financiers, et directeurs des services centraux et déconcentrés du ministère de l’Éducation nationale, étaient présents à la cérémonie.

C’est de par sa constance dans son œuvre pour le rayonnement de la culture française, que Bonaventure Maïga s’est vu décerné cette médaille.
Après des études primaires et secondaires à l’école privée catholique de Ségou, Bonaventure Maïga a poursuivi ses études supérieures en psychopédagogie à l’ENSUP.

Bonaventure Maïga est titulaire d’un doctorat en sciences de l’éducation obtenu à Strasbourg avec mention très honorable.

A son retour de France, Mr Maiga a été directeur des études de l’École de formation des éducateurs préscolaires, directeur national de l’éducation préscolaire, directeur national adjoint de l’éducation de base.

Bonaventure Maïga a aujourd’hui, une carrière bien remplie au service du ministère de l’Éducation nationale.

L’éducation, selon l’ambassadeur de France, constitue la première des priorités dans les actions de partenariat que son pays se propose de mettre en oeuvre au cours des prochaines années au Mali.

Ainsi, dans le cadre du Programme d’investissement du secteur de l’éducation, un appui significatif de la France concernant tous les ordres d’enseignement, est prévu, a annoncé Michel Reveyrand De Menthon.

Quant au récipiendaire, très ému, lui a adressé ses vifs remerciements aux autorités françaises.
Mr Maïga a dédié sa médaille à sa femme, ses parents, ses amis et collaborateurs.

Pour le ministre de l’éducation, cette cérémonie est d’une importance capitale car elle rend non seulement hommage à un homme mais, au delà, à toute une équipe.

Cette récompense, selon le ministre, traduit également l’exemplarité de la collaboration existant entre les ministères de l’Éducation française et malienne.

Mamadou Lamine Traoré a invité la France à poursuivre son soutien à notre pays, afin que ce dernier, puisse toujours porter haut le flambeau de la culture française.

16 octobre 2006.