Partager

Le groupe radical islamiste Boko Haram, impliqué dans de nombreux attentats et assassinats au Nigeria, a des liens avec Al-Qaïda, a affirmé jeudi à Abuja un haut responsable militaire nigérian, établissant ainsi officiellement ce lien pour la première fois. Ces affirmations du général ont été lues par son collègue de la marine, le vice-amiral Sa’ad Ibrahim, dans un discours lors d’une réunion des responsables de la sécurité des pays membres de la Cédéao. Les islamistes radicaux de Boko Haram, qui veulent restaurer le califat islamique et imposer la charia au Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique avec 160 millions d’habitants, ont intensifié leurs attaques ces dernières mois le plus souvent dans le nord du pays, majoritairement musulman, le sud étant à dominante chrétienne. L’attaque la plus meurtrière avait fait au moins 185 morts le 20 janvier à Kano, deuxième ville du pays et plus grande métropole du Nord. L’une des plus spectaculaires avait eu lieu le 26 août 2011 contre le QG de l’ONU à Abuja où un attentat suicide avait fait 25 morts. AFP.