Partager

Le Comité Exécutif National du Syndicat National de l’Enseignement du Supérieur (CEN-SNESUP), à travers son secrétaire général, Pr. Abdou Mallé,  a adressé, le 16 décembre 2021, au Secrétariat Général du Gouvernement (SGG), avec ampliations (la  Présidence, la Primature, le MESRS, le MTFPDS –les COMITES SNESUP- 31),  une lettre dans laquelle il dit être contre la rétention des projets de textes dans le circuit d’adoption. Cette lettre de protestation est la seconde du genre, après celle adressée au Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique  contre la rétention des projets  de textes relatifs aux deux nouvelles grilles indiciaires  des Enseignants-chercheurs et à la hiérarchisation des Assistants et des Attachés de Recherche devant passer au Conseil des Ministres.

Nous  constatons avec amertume, proteste la note,  la rétention au Secrétariat Général du Gouvernement, des projets de textes relatifs aux nouvelles grilles indiciaires planchers 755/850 et plafonds 1555/1650 pour les Enseignants-chercheurs et à la hiérarchisation des Assistants et des Attachés de Recherche. Et  d’ajouter que les projets de textes  en question ont été transmis sous pli fermé, le vendredi 03 décembre 2021, par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique pour leur introduction au Conseil des Ministres. Malheureusement, regrette le communiqué signé par le Pr. Abdou Mallé, vous n’avez rien fait pour programmer ces projets de textes au Conseil des Ministres du 15 décembre 2021. « Nous dénonçons également le blocage dans le circuit de signature des projets d’arrêtés des 32 agents admis au test d’intégration dans la Fonction Publique et des 1l cas litigieux suite aux rejets intempestifs du Secrétariat Général du Gouvernement», a déclaré avec mécontentement le premier responsable du Snesup,  Pr. Abdou Mallé.

« En conséquence, nous protestons avec la dernière  énergie contre   la rétention par  le Secrétariat Général du Gouvernement  des projets de textes relatifs aux grilles indiciaires planchers 755/850 et plafonds 1555/1650 et à la hiérarchisation des Assistants et des Attachés de Recherche et vous tenons seul responsable de la grève illimitée très prochaine du SNESUP», martèle la note.

A rappeler que cette deuxième lettre de protestation a suivi la première, déposée  par le même CEN-SNESUP, sur instruction de sa base, le 29 novembre 2021, auprès des autorités de la transition, contre le blocage délibéré des projets de textes relatifs aux grilles indiciaires planchers 755/850 et plafonds 1555/1650 et à la hiérarchisation des Assistants et  des Attachés de Recherche devant être introduits au Conseil des Ministres. «Nous  venons protester  avec  la dernière énergie contre  le blocage délibéré dans le circuit d’adoption des projets de textes relatifs aux grilles indiciaires planchers 755/850 et plafonds 1555/1650 et à la hiérarchisation des assistants et des Attachés de recherche. Cette lettre de protestation  a valeur d’un préavis de grève illimitée et d’un désaveu si d’ici deux semaines les revendications ci-dessus posées ne sont pas satisfaites», avait indiqué le communiqué  de cette première lettre de protestation,  signée par Pr. Abdou Mallé, secrétaire général du CEN-SNESUP.

Hadama B. FOFANA

Source: Le Républicain