Partager

Le président camerounais Paul Biya est « le seul responsable » du conflit dans les régions anglophones de son pays, a affirmé dans un entretien à l’AFP Joshua Osih, candidat du principal parti d’opposition à la présidentielle d’octobre. Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, dont Joshua Osih est originaire, sont en proie depuis fin 2016 à une crise politique qui a dégénéré fin 2017 en un conflit entre forces armées et séparatistes anglophones. Il a fait des dizaines de morts, dont au moins 80 soldats et policiers, et a contraint environ 200.000 personnes à fuir de chez elles. L’ombre de ce conflit plane sur l’organisation en zone anglophone de l’élection présidentielle du 7 octobre à laquelle M. Osih et sept autres candidats affronteront Paul Biya, 85 ans, qui se représente après 35 ans au pouvoir. C’est la première fois qu’il se présente à ce scrutin pour le Social democratic front (SDF, principal parti d’opposition) qui était jusqu’alors représenté par John Fru Ndi, son leader historique. « Si le président de la République, commandant en chef des forces armées, envoie ses troupes tirer sur des Camerounais, c’est lui le seul responsable », a déclaré M. Osih, rencontré à Douala (Ouest) au siège de campagne du SDF.AFP