Partager

Le 17 mai 2007, au cours d’un atelier, le gouvernement du Mali et la délégation de l’union européenne ont fait le bilan de la coopération UE-Mali pour l’année 2006 et ont planché sur la stratégie de coopération du 10ème FED. En marge de cet atelier, Aboubacar Touré, directeur de la coopération internationale et Mme Irène Horejs, chef de la délégation de la commission européenne au Mali, ont animé une conférence de presse à l’hôtel Salam. Au total, se sont 301 milliards de nos francs qui ont été mobilisés dans le cadre du 9ème FED.

Aboubacar Touré a déclaré que la revue annuelle de la coopération Mali-Union européenne de 2006 est une occasion de passer en revue le rapport annuel conjoint qui analyse la situation politique, économique et sociale du pays, évalue la coopération Mali-Union européenne à travers la mise en œuvre des programmes financés par les ressources du 9ème FED. Selon lui, c’est une occasion pour dégager les perspectives et d’arrêter le document de stratégie pays et le programme indicatif national pour la période 2008-2013.

En ce qui concerne la coopération entre notre pays et l’Union européenne pour l’année 2006, Aboubacar Touré et Mme Irène Horejs ont expliqué que les résultats ont été excellents. Selon Irène Horejs, la commission européenne a, pour la troisième année consécutive, décaissé plus de 100 millions d’euros, soit 65,6 milliards de F CFA au titre des différents programmes de coopération avec le Mali.

Dans son énumération des secteurs où des résultats significatifs ont été obtenus, la chef de la délégation révélé l’achèvement des différents chantiers routiers qui ont abouti au bitumage du couloir Bamako-Dakar et Bamako- Nouakchott. Mais, à l’exception du tronçon Diéma-Didiéni, dont la finalisation est prévue en 2007. Elle a aussi annoncé que les routes Kati-Kita et Gao-Labezanga, seront achevées en 2007.

La décentralisation et la réforme de l’Etat, deuxième domaine de concentration de l’aide européenne, selon elle, a vu en 2006, le démarrage des programmes d’appui à la réforme administrative (PARAD) et d’appui au développement régional (ADERE).

Doté d’un financement total de 72 millions d’euros, soit 47,23 milliards de Fcfa, le programme PARAD vient à l’appui, entre autres, du fonds d’investissement des collectivités locales, finançant ainsi pour une bonne part les salles de classes, les centres de santé, les marchés, les puits et autres infrastructures des communes du Mali ainsi que le dispositif technique qui appuie les communes dans leur travail.

Mme Irène Horejs a annoncé que, pour l’année 2007, une priorité sera donnée à l’amélioration du système fiscal afin que les communes augmentent leurs recettes financières.

De son côté, le programme ADERE appuie spécifiquement les Assemblées régionales des trois régions du Nord dans leur capacité à promouvoir, par des investissements structurants et productifs, les activités économiques.

La chef de la délégation européenne a levé le voile sur l’existence d’autres programmes : la culture avec 3 milliards de Fcfa, l’agriculture avec 10,5 milliards de FCFA, l’hydraulique villageoise avec 40 milliards de FCFA et l’appui aux activités de la société civile avec 4,5 milliards de FCFA.

Elle a ajouté que la commission européenne a appuyé, en 2006, le gouvernement du Mali avec une donation budgétaire globale de 17 milliards de FCFA destinée à la mise en œuvre du CSLP, en particulier dans les secteurs de l’éducation et de la santé.

Selon Mme Irène Horejs au vu des bons résultats des programmes de coopération et des analyses politique, économique et sociale du Mali, l’Union européenne a décidé, lors de la revue de fin de parcours pour le 9ème FED, en 2006, de renforcer financièrement certaines activités, notamment dans le secteur routier et dans l’environnement. « Le Mali s’est ainsi vu allouer une enveloppe additionnelle de 13,5 milliards d’euros soit 8,85 milliards de FCFA, qui porte la dotation totale du 9ème FED pour le Mali à 460 millions d’euros soit 301,76 milliards CFA », a-t-elle déclaré.

Avant d’indiquer que le gouvernement du Mali et la commission européenne ont présenté le document de stratégie pays et le programme indicatif national qui déterminent les orientations générales de la coopération pour la période 2008-2013.

Selon elle, les ressources allouées dans le cadre de ces documents seront engagées en 2008, dès l’entrée en vigueur du cadre financier pluriannuel du 10ème FED 2008-2013 et l’accord de partenariat ACP-CE révisé.

Assane Koné

23 mai 2007.