Partager

Bientôt 7 000 magasins répartis sur des immeubles de 3 étages érigés sur une superficie de 11 hectares

Dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des Bamakois, le marché de Médine sera bientôt aménagé avec la construction de plus de sept mille magasins, qui seront bâtis sur une superficie de onze hectares. Approchés par le gouverneur du District de Bamako Ibrahima Féfé Koné et le maire du district Adama Sangaré, les usagers du marché ont affirmé leur adhésion au projet.

Parmi les treize mesures annoncées la semaine dernière par le Gouverneur du district de Bamako, Ibrahima Féfé Koné, pour améliorer le cadre de vie des Bamakois, figure la modernisation du marché de Médine. Lequel sera aménagé avec la construction de plus de 7 000 magasins.

Ce projet, tant attendu par les usagers dudit marché est presque rentré dans sa phase active. Et pour cause, le gouverneur du district de Bamako et le maire de la ville des trois caïmans, Adama Sangaré, ont rencontré, mercredi 21 février dans la salle de conférence de la mairie du District, les chefs de quartiers, les regroupements et syndicats des commerçants, pour leur présenter la nouvelle maquette du nouveau marché. Qui sera construit par une société turque.

Selon les ingénieurs turcs, le marché sera bâti sur une superficie de onze hectares. Les magasins qui seront au nombre de 7 000, seront repartis entre des immeubles de trois niveaux.

Dans le cadre de cette modernisation, un supermarché, une banque, une mosquée et un espace d’attraction pour les enfants ont été prévus.

Bref, ce marché n’aura rien à envier aux Halles Félix Houphouët Boigny de Bamako, car il sera équipé d’un ascenseur et d’un système de surveillance vidéo pour faciliter le travail des forces de sécurité.

Le gouverneur du district de Bamako a invité les populations à adhérer à ce projet porteur. Qui améliorera, sans nul doute, le visage de notre capitale et accroîtra le revenu des usagers.

Dans son intervention, le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, a confié que les travaux vont bientôt commencer. «Il reste les dernières touches : la recherche d’une zone de recasement et certain détails techniques», a-t-il souligné.

Après deux heures de discussions et de propositions de part et d’autre, les chefs de quartiers et les usagers du marché ont salué, à juste titre, les autorités du district de Bamako pour avoir initié ce projet. «Nous attendons ce projet depuis des années et sa réalisation ne peut être qu’une fierté pour nous, notabilités de Médine», a affirmé Moussa Touré, chef de quartier de Médine.
Les commerçants également, par la voix de leur représentant, ont exprimé leur adhésion à la modernisation du marché de Médine.

Ainsi, le gouverneur Ibrahima Féfé Koné et le maire du district de Bamako ont rassuré les participants de cette rencontre qu’ils mettront tout en œuvre pour qu’ils soient associés à la réalisation de ce gigantesque joyau. Qui changera bientôt l’image de ce quartier, pourquoi pas de Bamako.

Kassim THERA

22 Février 2008.