Partager

Le président Zine El Abidine Ben Ali s’est engagé lundi à créer plus d’emplois d’ici 2012 pour juguler le chômage, à l’origine d’une crise en Tunisie et dénoncé « des actes terroristes » à propos des affrontements meurtriers survenus la veille dans le centre-ouest. Ces émeutes ont fait samedi et dimanche 14 morts selon le gouvernement, et plus de 20 selon des sources de l’opposition. Amnesty international avance un bilan plus lourd et fait état de 23 personnes « tuées par les forces de sécurité » lors des affrontements. Principal partenaire et bailleur de fonds de la Tunisie, l’Union européenne, après les Etats-Unis a haussé le ton lundi à l’égard de Tunis, conditionnant les négociations sur des relations renforcées avec ce pays à un meilleur respect des droits de l’Homme.AFP.