Partager

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a regretté mardi soir les évènements de Sidi Bouzid (centre-ouest), en proie à des troubles sociaux et a dénoncé une « instrumentalisation politique de certaines parties ».La région est en proie à des troubles sociaux à la suite de la tentative de suicide de Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de fruits et de légumes qui s’était fait confisquer sa marchandise par la police municipale, n’ayant pas les autorisations nécessaires.Le président Ben Ali a souligné « l’impératif de respecter la liberté d’opinion et d’expression et le souci de les consacrer dans la législation et la pratique, et nous respectons toute position dès lors qu’elle est exprimée dans le cadre de la Loi et des règles et éthique du dialogue ».Concernant le problème de chômage, M. Ben Ali a exprimé sa compréhension de « la difficulté générée par la situation de chômage et son impact psychologique sur celui qui la subit ». « Nous sommes constamment attachés à la dimension sociale de notre politique de développement afin qu’aucune région ou catégorie ne soit privée de sa chance à l’emploi et à l’investissement », a-t-il ajouté.AFP.