Partager

L’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié, réélu dimanche avec près de 93,3% des suffrages à la tête du PDCI, a assuré qu’il y aurait un candidat de son mouvement à l’élection présidentielle de 2015. « Il est évident qu’en tant que parti politique, nous ne pouvons pas ne pas avoir de candidat » en 2015, a affirmé M. Bédié, ajoutant qu’« une convention » serait convoquée « en temps opportun » pour « répondre à cette question ». Pour cette élection interne de son parti,il a fait changer la règle relative à la limite d’âge, jusqu’alors fixée à 75 ans, qui l’interdisaient d’être candidat à sa propre succession. Âgé de 79 ans, M. Bédié a ainsi été réélu contre respectivement 3,29% et 3,07% des suffrages pour ses adversaires Alphonse Djédjé Mady, le numéro 2 du PDCI, et Kouadio Konan Bertin, le président de la jeunesse du parti.Le « sphinx de Daoukro », ainsi surnommé en raison de son naturel taiseux, est pourtant enfermé dans une alliance avec l’actuel président Alassane Ouattara datant de 2005. Selon plusieurs observateurs et analystes, Henri Konan Bédié n’est toutefois pas enclin à ce qu’un membre de son parti s’oppose au président en exercice. Alassane Ouattara, qui s’est déjà déclaré candidat à sa propre succession, aura besoin d’un allié solide à ses côtés, de préférence dès le premier tour, pour garantir son second mandat.L’entourage du chef de l’État se disait jusqu’alors confiant que le PDCI « ne présenterait pas de candidat » en 2015. AFP.