Partager

Cette année n’a pas fait exception et le président Daffé, qui présidait samedi la cérémonie d’ouverture du conseil d’administration, a affirmé que pour 2005, « la moisson a été belle. En effet, les résultats au terme de 9 mois d’activités se sont établis à 4 436 000 000 F CFA et les estimations au 30 décembre 2005 augurent d’un résultat d’exploitation avant impôts qui dépassera les 5 milliards de F CFA ».

La session a lieu habituellement en présence de l’administrateur désigné par la Banque marocaine de commerce extérieure (BMCE), Mohamed Bennani.

La banque, pour 2005, a réussi des actions d’envergure comme la prise de participation au capital de la Banque de l’union (BDU-SA) en Guinée-Bissau et la traditionnelle campagne cotonnière.

A la fin de la session, le président a assigné à la banque des objectifs pour 2006, qui vont de la poursuite des chantiers de modernisation et de renforcement de la qualité du service offert à la clientèle à la poursuite du processus de renforcement de la qualité des ressources humaines et à la consolidation de l’ancrage domestique.

Déjà, il existe des agences BDM-SA dans des quartiers de Bamako, comme Korofina, Quinzambougou, Baco-Djikoroni. Il y en aura dans les « semaines à venir » à Kita et Diéma.

En plus, la banque a complètement changé son système informatique, ce qui lui permet « d’être plus compétitif » et de faire « la banque unique ».

En effet, le nouveau système informatique permet à toutes les agences d’effectuer les opérations de dépôt et de retrait dans toutes les agences.

Alexis Kalambry


e.banking, une réalité

A l’ouverture de sa session, la BDM-SA a présenté à ses administrateurs son nouveau produit, le e.banking, un système basé sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce nouveau système permet aux clients de suivre en ligne et à temps réel leur compte. Il permet également à un client d’imprimer la liste de ses opérations.

A. K.

1er février 2006.