Partager


La 36 ème session du conseil d’Administration de la Banque de Développement du Mali (BDM-SA) qui s’est tenue le week-end dernier fait ressortir, au titre de l’exercice 2007, un résultat net d’exploitation bénéficiaire de quatre milliards deux cents quarante cinq millions (4. 245 000 000) de francs Cfa. Un résultat qui prouve la bonne santé financière de cette institution bancaire.

Selon le Président directeur général (PDG) de la Banque de développement du Mali (BDM), l’examen annuel de la situation financière de sa banque a toujours été l’occasion d’une réjouissance partagée.

Réjouissance partagée avec nos clients qui nous ont fait confiance, nos actionnaires que nous servons, notre personnel qui est très fier d’appartenir à une maison qui gagne et occupe le 4e rang dans le classement des banques de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine)”, a expliqué Abdoulaye Daffé, PDG de la BDM SA, à l’occasion de la 36ème session du conseil d’administration de la banque.

Ceux qui vivent dans la proximité de la BDM SA, les Maliens et les Maliennes qui vivent en dehors du Mali savent que la BDM a été utile et demeure utile.

Utile par ce qu’elle apporte comme soutien à l’Etat, au secteur privé, utile par ce qu’elle apporte au secteur agricole, industriel et commercial, utile par ce qu’elle apporte au secteur des particuliers. C’est dire donc qu’elle continuera à susciter des espoirs que nous avons l’obligation de combler, en couvrant au moindre coût possible les besoins bancaires de nos concitoyens.

Nous nous devons alors de demeurer la force tranquille qui ne saurait être perturbée ni par les retournements de conjoncture, ni par les soubresauts du marché bancaire sous-régional. Consolider nos acquis, assurer le développement durable de notre institution pour mieux servir d’abord le Mali est notre raison d’être”, a déclaré Abdoulaye Daffé.

L’exercice 2007 qui était au centre des discussions aura été une année de bonheur, de bonne santé financière pour la banque. Le niveau des ressources s’est établi à 281 milliards pour un objectif programmé de 265 milliards soit un taux de réalisation de 106 %.

Les emplois ont atteint 162 milliards pour un objectif assigné de 170 milliards. Le résultat d’exploitation a été de 4 milliards 245 FCfa pour un objectif budgétaire de 5 milliards 100 F Cfa, soit un taux de réalisation de 84 %.

Au plan logistique, la politique d’extension du réseau s’est poursuivie et déjà les implications de Touba, Banamba, Nara, Diéma, Brazzaville et Madrid sont opérationnelles. Le parc de distributeurs a été renforcé : 34 sont déployés à Bamako, Kayes, Mopti, Ségou, Sikasso, Tombouctou et Gao.

Au-delà de l’examen des états financiers, la question du positionnement sous-régional de notre établissement ainsi que d’autres sujets d’importance seront discutés et des recommandations ont été formulées. Les comptes arrêtés par le conseil d’administration font ressortir un résultat net d’exploitation bénéficiaire de quatre milliards deux cents quarante cinq millions (4 245 000 000).

Soumaila T. Diarra

30 Juin 2008