Partager

La phase « Top 12″ du championnat national a donné son coup d’envoi lundi dernier au stade du 26 Mars. Au total, 12 équipes régionales et du District de Bamako prennent part à la compétition qui se poursuivra jusqu’au 2 juillet prochain. Il s’agit du Djoliba, du Réal, de l’AS Police, de l’USFAS, du Stade malien, de l’AS Commune I, du Sigui de Kayes, du Biton de Ségou, de l’AFPSS de Gao, du CBD de Koulikoro, de l’USM de Koutiala et l’Atar club de Kidal chez les dames.

Chez les messieurs, les qualifiés ont pour noms : le Djoliba, le Réal, l’AS Police, l’USM, le Stade malien, Faso Kanu, le Sigui de Kayes, le Centre Bintou Dembélé (CBD), l’AFPSS de Gao, le Débo, l’Atar club de Kidal et le Biton. Deux poules ont été constituées. Chez les dames le Djoliba, le Stade malien, le Biton, l’USM de Koutiala, l’USFAS et l’AFPSS s’affrontent dans la poule A. Quant à la poule B, elle est composée de l’AS Police, du Sigui de Kayes, de l’Atar club de Kidal, du CBD, de l’AS Commune I et du Réal. Du côté des hommes, la poule A regroupe le CBD, le Sigui, l’Atar, l’USM, le Débo et l’AFPSS. Quant à la poule B, elle comprend le Djoliba, le Stade malien, l’USFAS, Faso Kanu, Réal et l’AS Police.

Au terme de la compétition, les 4 meilleures équipes féminines et masculines joueront le carré d’AS qui désignera les 2 formations (hommes et dames) qualifiées pour les Play off qui constituent la dernière phase du championnat. Au total, 12 rencontres étaient au programme de la première journée. Les deux matches les plus attendus étaient la confrontation Stade malien-USFAS en garçon et l’explication entre le Réal et le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro en dames. A tout seigneur, tout honneur. C’est le Stade malien, champion en titre (dans les deux catégories) qui a ouvert le bal en dames et en hommes face à l’USFAS et l’AFPSS.

Chez les dames les championnes se sont imposées par le score de 111-33 soit plus de 78 points d’écart. Le premier match a tourné à l’avantage du Stade malien large vainqueur 63-45 d’une formation militaire qui n’aura été que l’ombre que d’elle-même. De son côté, le Réal a fait honneur à son statut en dominant le CBD par le score de 69-38. La première rencontre avait pourtant bien commencé pour l’USFAS qui marquera le premier panier. Après ce panier, les Usfasiens vont même presser les Blancs et mener au tableau d’affichage 6-2. Mais la joie sera de courte durée pour l’USFAS qui perd le premier quart temps 6-19.

Dès le début du deuxième quart temps, le Stade prend la direction des opérations et creuse l’écart à la pause 35-25. A la reprise, les choses se compliquent pour l’USFAS. Le Stade malien retrouve sa forme à l’image de Moussa Koné qui commence à multiplier les shoots à 3 points. Ce 3è quart temps va définitivement sceller le sort des militaires largués 50-35.

Ainsi, le dernier quart temps ne sera qu’une simple formalité pour les Blancs qui vont terminer en beauté. Score final : 63-45. A l’instar du Stade malien, le Centre Bintou Dembélé (CBD) et le Réal ont réussi leur entrée en matière, dominant, respectivement l’Association pour la formation professionnelle du sport au Sahel (AFPSS) (67-57) et Faso Kanu (50-33).

Le Sigui de Kayes et l’Atar club de Kidal ont aussi remporté leur premier match en battant respectivement l’USM de Koutiala (53-41) et le Débo club de Mopti (65-59). Chez les filles, tous les favoris ont fait honneur à leur rang. Ainsi l’équipe championne en titre, le Stade malien s’est promené devant l’AFPSS de Gao sur le score sans appel de 111-33 et devient la seule équipe à atteindre la barre de 100 points.

Cette victoire est sans surprise surtout lorsqu’on sait la qualité de cette équipe stadiste qui n’a d’autre choix que défendre bec et ongle son titre jusqu’au bout. Son grand rival, le Djoliba a aussi fait parler la poudre en explosant la modeste équipe de l’USM sur le score sans appel de 80-23 soit plus de 57 points de différence.

La Commune I qui accueillait le Sigui de Kayes s’est aussi promenée devant les Kayesiennes (72-32). L’équipe de la cité des rails fut dépassée par les événements. En aucun moment de la partie, les joueuses de la première région n’ont pu prendre la direction des opérations. Finalement elles se sont lourdement inclinées devant les Communards 72-32 soit 40 points de différence.

Le Réal qui a eu un début de match un peu difficile s’est finalement imposé 69-38 face aux Koulikoroises du CBD, tandis que USFAS a dominé sans difficultés le Biton de Ségou 98-32.

D. COULIBALY


Les résultats

Chez les Dames Stade-AFPSS : 111-33

USFAS-Biton : 98-32

Réal-CBD : 69-38

USM-Djoliba : 23-80

Sigui-Commune I : 32-72

Atar club-AS Police :

Chez les Messieurs

Stade-USFAS : 63-45

CBD-AFPSS : 67-57

Débo-Atar : 65-59

Réal-Faso Kanu : 50-33

Sigui-USM : 53-41