Partager

La phase de groupes de la première édition de Basketball Africa League (BAL) s’est achevée hier et certaines équipes sont d’ores et déjà éliminées. C’est le cas du représentant malien, l’AS Police, qui a perdu 65-87 son troisième et dernier match de poules contre les Forces armées et de police basket-ball (FAP) du Cameroun.

C’est la troisième défaite des Policiers en autant de sorties, après les revers subis face, respectivement au Pétro de Luanda (66-86) et à l’AS Salé du Maroc (88-79). Pour cette troisième sortie, les hommes du technicien Souleymane Kanouté ont été dominés de bout en bout. Les écarts entre les deux équipes au cours de la rencontre ont varié entre 10 et 25 points. L’AS Police a perdu le premier quart temps (11-26) avant de prendre l’eau au deuxième quart temps (32- 53). Au retour des vestiaires, les Camerounais ont continué à dérouler et creuser l’écart (66-53). Complètement dépassée par la tournure des événements, l’AS Police ne parviendra jamais à prendre la mesure de son adversaire, à fortiori prouver qu’elle pouvait renverser la vapeur et terminer sur une note positive.

En atteste le score final de la rencontre : 87-65, synonyme d’élimination pour notre représentant. Grâce à ce succès, les joueurs des FAP terminent parmi les meilleurs troisièmes et se qualifient pour le tour suivant. A la fin de la rencontre le meilleur marqueur du côté de l’AS Police, Ibrahima Thomas, 22 points n’a pas caché a exprimé sa déception et présenté ses excuses aux supporters. «Nous étions venus pour faire une participation honorable.

On ambitionnait de disputer au moins les play-offs, mais Dieu en a décidé autrement», a réagi le pivot des Policiers qui a enregistré 17 rebonds.

Seïbou S. KAMISSOKO

Source: L’Essor