Partager

Après avoir financé la rénovation de certains centres, l’ancien international vient d’organiser un mémorial et un camp de basket dans la Capitale des Balanzans. Les deux événements ont été couplés à une remise d’équipements aux clubs locaux

Du 4 au 8 août, la ville de Ségou a vibré au rythme de deux grands événements sportifs : la 1ère édition du Mémorial Ladji Dabi Camara, ancien arbitre international de basket-ball et le Camp de basket RampNrize. Les deux compétitions ont été initiées par l’ancien international de basket-ball, Almamy Thiero. Le mémorial a mis aux prises cinq équipes masculines et autant de formations féminines.

Il s’agit du Centre Ladji Dabi Camara (CLDC), du Centre de basket-ball Sangaré et Djiré (Sandji), de l’Association sportive Ousmane N’Diaye (ASON), du Centre de basket d’Angoulème de Ségou (CBAS) et du Centre Aliou Fallé Sissoko (CAFS). Les cinq centres étaient représentés, chacun par deux équipes.

Les finales se sont disputées le dimanche 8 août sur le terrain Bananissabakoro et les deux confrontations ont été remportées par les joueurs et les joueuses de l’ASON face, respectivement au CBAS (32-31) et à Sandji (31-12). On notait la présence au bouquet final du président de la Ligue de basket-ball de Ségou, Boubacar Kader Diop, du fils de feu Ladji Dabi Camara, Moussa Baba Camara «Papus», de l’initiateur du tournoi Almamy Thiero. «Nous avons organisé ce mémorial pour rendre hommage à Ladji Dabi Camara.

Il était de Kayes, mais il a fait toute sa carrière sportive à Ségou. Il a beaucoup fait pour le basket-ball ségovien. Ce mémorial est une manière pour moi de le remercier et de lui rendre hommage», a témoigné Almamy Thiero. Concernant le Camp de basket RampNrize, il a regroupé une centaine de jeunes basketteurs. Ce camp avait un double objectif : détecter des talents et faire la promotion du basket-ball en dehors des cadres habituels. Durant le stage, l’accent a été mis sur l’individualisation de l’entraînement et le travail du jeu collectif. Lors de cette session, les coaches ont prodigué beaucoup de conseils aux stagiaires, notamment sur les contenus techniques à travers des ateliers, les positions, les appuis, les déplacements avec ou sans ballon, la préparation physique, etc.

«À travers ce camp, notre ambition est de promouvoir la pratique du basket-ball à Ségou et détecter des talents. Pour la détection des talents, nous avons favorisé des jeunes qui font du basket-ball une pratique de compétition, c’est-à-dire des enfants qui s’entraînent quotidiennement», a indiqué Almamy Thiero.

L’initiative de l’ancien international a été très bien accueillie par le monde sportif ségovien, à l’image de Sékou Tidiane Bathily qui a guidé les premiers pas d’Almamy Thiero dans le basket-ball «On n’a pas été trop surpris par le geste d’Almamy Thiero et ses anciens coéquipiers. Ce sont des garçons que j’ai encadrés, ils ont eu une bonne éducation. Ils se sont souvenus de quelqu’un qui s’est intéressé à leur avenir, Ladji Dabi Camara qui n’était pas entraîneur de profession, mais arbitre international. Le fait qu’ils se remémorent de ce Monsieur est réconfortant», a déclaré celui que l’on appelle familièrement par le sobriquet Gil.

DES ÉQUIPEMENTS D’UNE VALEUR DE 25 MILLIONS DE FCFA-Tous les centres participants au camp ont reçu des équipements offerts par Almamy Thiero. D’une valeur de 25 millions de Fcfa, le lot est composé de ballons, chaussures, de jeux de maillots, de matériels d’entraînement, etc. «Le basket-ball fait partie des parents pauvres du sport ségovien d’où l’importance de cette donation. Almamy Thiero est également en train de rénover des installations de basket-ball à Ségou, chose qui va contribuer à rehausser le niveau de la balle au panier de la région. Ces actions d’Almamy Thiero resteront à jamais dans les mémoires des basketteurs de la ville de Ségou.

Nous espérons simplement que son exemple va inspirer d’autres personnes. Nous sommes contents et fiers de lui», a exprimé l’entraîneur de l’ASON, Yaya Traoré. «Mon épouse, Mariam Tanty Sy qui a porté le maillot de la sélection nationale pendant plusieurs années et moi, avons créé une association à but non lucratif, il y’a une demi-dizaine d’années. L’association intervient au niveau de certains centres de basket de Ségou et de Bamako.

Concrètement, notre association donne des équipements aux centres. En tant qu’ancien international, c’est un minimum», a confié Almamy Thiero qui a porté les couleurs de l’AS Biton et du Djoliba. Depuis 1999, le natif de Ségou réside aux Etats-Unis où il a joué à Moore High School, au Mt Zion Christian Academy, à Memphis et à Duquesne. Aujourd’hui, l’ancien international occupe les postes de président et d’entraîneur du Collège Basket-ball Prospects.

Envoyés spéciaux
Seïbou S. KAMISSOKO
Morimakan COULIBALY

Source: ESSOR